Samuel L. Jackson: «Harcelés aborde le racisme sans tabou»

DEAUVILLE L'acteur américain, toujours aussi cool, a répondu à 20minutes.fr

Recueilli par Caroline Vié, à Deauville

— 

L'acteur américain Samuel L. Jackson, inoubliable tueur à gages de "Pulp Fiction", va figurer en tête d'affiche d'un film policier et de suspense tourné par un spécialiste du genre à Hollywood, Renny Harlin, a annoncé mercredi le quotidien Variety.
L'acteur américain Samuel L. Jackson, inoubliable tueur à gages de "Pulp Fiction", va figurer en tête d'affiche d'un film policier et de suspense tourné par un spécialiste du genre à Hollywood, Renny Harlin, a annoncé mercredi le quotidien Variety. — David Livingston AFP/Getty/Arch.

Samuel L. Jackson est très très méchant dans «Harcelés» de Neil LaBute. Il interprète un flic raciste qui persécute ses voisins dans ce suspense ancré dans la Los Angeles actuelle. A Deauville, Sam a profité de la ville et du terrain de golf avant de répondre à nos questions avec son charme flegmatique habituel. Rencontre.

Que pensez-vous du Festival de Deauville?
C’est la deuxième fois que je viens et j’adore cette ville. C’est l’un des rares endroits où je peux me promener tranquille sans que les gens viennent m’embêter. Les rares badauds qui m’interpellent sont adorables car les Français sont beaucoup plus polis que les Américains!

Etes-vous heureux qu’un hommage soit rendu à Spike Lee?
J’en suis ravi parce que j’estime que c’est très mérité. Spike a mûri d’année en année pour devenir l’un des cinéastes contemporains les plus importants de notre pays. Je suis épaté par son évolution et par son courage car je sais à quel point il doit se battre pour montrer ses films. Spike est un exemple pour la communauté afro-américaine.

Que diriez-vous à vos fans pour les convaincre d’aller voir «Harcelés»?
C’est un thriller qui n’est ni noir, ni blanc! Les personnages sont très étudiés de façon à ne pas être manichéens. Le racisme est un problème universel et ce film l’aborde sans tabou tout en offrant de nombreux frissons. Je suis très content d’avoir pu jouer ce personnage complexe très différent de moi et des rôles que j’ai interprété jusqu’ici.