Mamma Mia au Festival de Deauville

FESTIVAL Deauville commence en musique...

Caroline Vié

— 

Le Festival de Deauville s’est ouvert en musique vendredi soir. Dans une salle pleine à craquer, les spectateurs ont vibré pendant Mamma Mia!, soutenus par les tubes d’ABBA. Deux membres fondateurs du groupe suédois ont fait le voyage sur la côte Normande. Benny Andersson et Bjorn Ulvaeus, sexagénaires souriants, ont regretté que la pièce n’ait jamais été traduite en française et espéré que le film donnerait des envies aux directeurs de théâtre.

A voir les réactions dans la salle, on peut déjà imaginer que traducteurs et producteurs se mettront vite sur les rangs! Le public est resté jusqu’à la fin du générique à taper dans ses mains en chantant. Si un petit malin avait eu la riche idée de vendre des CD d’ABBA à la sortie du cinéma, il aurait fait un tabac!

Ambiance nettement moins festive en ce samedi matin. Standard Operating Procedure d’Errol Morris replonge les festivaliers dans la dure réalité du monde. Le documentariste y interroge les bourreaux des prisonniers irakiens détenus à Abu Grahib et analyse les photos choc qui ont scandalisé le monde en 2004.

Bien que le réalisateur Guillermo Del Toro ait annulé son voyage sur les planches pour raisons familiales, Hellboy 2, les légions d’or maudites, présenté ce samedi soir, devrait remettre tout le monde de bonne humeur. Ce super héros rouge vif a de quoi  donner la banane par son humour décalé et sa côté rentre-dedans joyeusement assumé!
deauville