J'ai testé «La montée des marches»

GLAMOUR/ PAS GLAMOUR Pourquoi, à Cannes, cette expression triviale touche soudain au sublime?

Alice Antheaume, à Cannes

— 

Sean Penn en route pour la compétition: le président et les huit membres du jury ont désormais dix jours pour trouver la nouvelle Palme d'or.
Sean Penn en route pour la compétition: le président et les huit membres du jury ont désormais dix jours pour trouver la nouvelle Palme d'or. — NIKO/NIVIERE/LORENVU/SIPA
Monter les marches. A Cannes, cette expression toute simple touche soudain au sublime. Pourquoi? Pour le savoir, 20minutes.fr a monté ces fameuses 24 marches qui mènent du boulevard de la Croisette à la grande salle de cinéma du Palais des Festivals, le «Grand Théâtre Lumière».

Pour y accéder, il ne suffit pas d’avoir un badge (de journaliste ou de professionnel): il faut une invitation spéciale, «strictement personnelle et incessible sous peine de poursuites», précise le règlement. Tenue de rigueur: smokings pour les hommes et tenues de soirées pour les femmes, stars ou pas. Et le protocole ne plaisante pas: un invité s’est fait rabrouer parce qu’il portait une cravate au lieu du sacro-saint nœud pap’.

Imper
Même quand il pleut, comme c’était le cas vendredi soir, hors de question de sortir son imper. Une invitée doit être en robe, éventuellement en tailleur, comme avait osé le faire Sophie Marceau lors d’une édition précédente.

Car sur la ligne de départ, des représentants du protocole — en smokings aussi — sont chargés de faire le tri: entre, d’une part, les invités dotés du précieux ticket et les badauds qui tentent leur chance pour passer sans invitation‚ et entre, d’autre part, les people et les non people. En tout, 2.246 personnes pourront prendre place dans la salle. La montée des marches a lieu deux fois par jour, à 19h et à 22h, pour des films différents, pendant toute la durée du Festival.

Place nette sur le tapis rouge
La règle est simple: quand Angelina Jolie ou Mathieu Amalric déboulent en bas des marches, sortant d’une voiture officielle aux vitres souvent teintées, le protocole les fait patienter quelques temps. Cela sert aux curieux à obtenir des autographes à travers les barrières blanches mais cela sert surtout à faire place nette sur le tapis rouge pour qu’ensuite, les stars puissent s’élancer sans parasite (entendez un invité anonyme) dans le champ.

But de l’opération: permettre aux photographes et cameramen amassés le long des marches selon des numéros assignés à leurs pieds, et en smokings également, de prendre des images qui feront le tour du monde. Voilà pourquoi, à la télé, on a l’impression que les stars ont le tapis à elles seules.

Couloir de métro
Mais pour l’avoir testé, le système n’est pas du tout le même pour ceux qui ne font pas la une des journaux. Pour les sans noms, la montée des marches ressemble davantage à un couloir de métro, certes endimanché, aux heures de pointe. Un vrai troupeau qui tape bruyamment du talon sur le tapis. Même si, sur l’invitation, il est précisé que «l’utilisation d’une invitation implique l’autorisation d’être éventuellement photographié(e) et/ou filmé(e), les photographes officiels profitent de la montée de cette masse pour reposer leurs objectifs, en attendant meilleurs clients. Mais à quoi ça sert, alors, d’avoir sa robe de soirée si on ne peut pas avoir de photo souvenir? Du coup, les invités n’hésitent pas à dégainer leurs propres appareils photos, s’immortalisant en prenant des poses de stars sur les célèbres marches. »

Porte dérobée
Arrivés en haut des marches, la plupart des invités s’installent à la place indiquée sur leur invitation en attendant le début du film. Tandis que certaines stars, vraiment très stars, redescendent aussitôt par une porte dérobée, sans même entrer dans la salle de ciné. Car elles doivent déjà enfiler une autre robe avant de se rendre, plus loin sur la Croisette, à un dîner, un cocktail ou une fête.