Festival de Cannes: L’Arabie saoudite va présenter des courts-métrages et c’est une première

PETITS NOUVEAUX Le royaume, qui vient d'annoncer être prêt à délivrer des autorisations d'ouverture de salles de cinéma, veut accompagner sa modernisation...

F.Bi. avec AFP

— 

Le Palais des festivals à Cannes le 17 mai 2017.
Le Palais des festivals à Cannes le 17 mai 2017. — Georges De Keerle/SIPA

C’est une première. En mai, le royaume ultraconservateur d’Arabie saoudite va participer à la 71e édition du Festival de Cannes, avec notamment une sélection de courts-métrages, a annoncé ce lundi à Paris le ministre saoudien de la Culture.

« Nous sommes très heureux car nous nous sommes mis d’accord pour qu’il y ait une participation officielle, pour la première fois », a affirmé Awwad al-Awwad, après la signature de plusieurs accords avec son homologue française Françoise Nyssen.

Avec des rencontres et des « tables rondes »

Il s’agira surtout d’une participation symbolique avec la projection de neuf courts-métrages saoudiens et l’organisation de rencontres professionnelles.

« Les délégations auront plusieurs occasions d’interagir avec les réalisateurs saoudiens, de participer à des tables rondes avec des représentants de l’industrie saoudienne et de comprendre ses ambitions », a précisé l'Autorité générale de la Culture saoudienne.

Opération séduction auprès des Occidentaux

Cette annonce a été faite alors que le prince héritier saoudien est en visite officielle à Paris. Mohammed ben Salmane mène une campagne de séduction auprès des Occidentaux pour les persuader d’accompagner la modernisation du royaume.

Début mars, les autorités saoudiennes ont notamment annoncé être prêtes à délivrer des autorisations d’ouverture de salles de cinéma, trois mois après l’annonce de la levée de l’interdiction frappant ce secteur depuis 35 ans dans le royaume.