Pierre Lapin de Will Gluck
Pierre Lapin de Will Gluck — Sony Pictures

ANIMATION

VIDEO. «Pierre Lapin»: «Notre mission? Le rendre le plus mignon possible», raconte le réalisateur

Le réalisateur Will Gluck explique comment il a donné vie au charmant héros créé par Béatrix Potter...

  • « Pierre Lapin » mêle animation et prises de vues réelles pour donner vie au héros.
  • Le réalisateur a tenu à ce que le lapin soit à la fois très craquant et un peu réaliste.
  • C’est Philippe Lacheau qui le double en français.

Pierre Lapin (doublé en français par Philippe Lacheau) est l’une des créatures les plus mignonnes vues depuis longtemps. Il est vraiment très craquant avec ses grands yeux, ses longues oreilles et sa fourrure qui a l’air extrêmement douce…

>> A lire aussi : «Pierre Lapin»: Domhnall Gleeson et le réalisateur reviennent sur la polémique des allergies alimentaires

« Notre mission était de rendre le héros créé par Beatrix Potter aussi charmant que possible, explique le réalisateur Will Gluck à 20 Minutes. Nous devions trouver un équilibre entre l’animation et le réalisme. » Epaulé par la firme Animal Logic qui a donné vie au porcelet Babe, le réalisateur de Annie (2015) a gagné son pari ! On croit autant à Pierre et à ses potes de la ferme qu’aux comédiens humains de ce conte qui mêle animation et prises de vues réelles.

>> A lire aussi : VIDEO. Après «Harry Potter» et «Star Wars», Domhnall Gleeson pose un piège à «Pierre Lapin»

#pierrelapin #joyeusepâques #happyeaster🐰

A post shared by MoviesMonica💖 (@monicalovemovies) on

Histoire d’os

Pour commencer leur boulot, les magiciens des effets spéciaux se sont appuyés sur la véritable anatomie de l’animal. « On a modélisé chacun des os d’un lapin dans notre ordinateur, précise Will Gluck. Comme cela, nous étions certains de ne pas dénaturer la façon dont le personnage se déplace. » Pour autant, Pierre Lapin ne devait pas être trop proche d’une véritable bestiole. James Corden, qui lui prête sa voix en anglais, a participé à ce processus. « James prétend qu’il s’est enfermé dans une hutte pour essayer de se prendre pour un lapin dans son terrier, mais je ne suis pas certain de le croire », plaisante le réalisateur. La fantaisie de l’acteur malicieux s’est néanmoins communiquée au personnage résolu à prendre possession d’un potager.

Histoire d’yeux

De vrais animaux ont également été apportés sur le tournage afin que les comédiens Rose Byrne et Domhnall Gleeson sachent comment les tenir. « Notre principal défi, c’était les yeux des animaux qui devaient refléter leurs émotions, notamment dans leurs interactions avec les comédiens », se souvient Will Gluck. Bien qu’il soit très expressif, Pierre garde un fond de retenue. « Il est anglais jusqu’au bout des oreilles. Quand un Américain hurlerait, il demeure digne et conserve son sens de l’humour même dans des circonstances extrêmes. » Ce qui contribue largement au charme de ce lapin à qui on aimerait faire perdre son flegme à grand renfort de câlins. Vivement un deuxième épisode !