«Cinquante nuances plus sombres»: Les cravaches de Decathlon ne servent apparemment pas qu’à l’équitation

COQUINOU Le community manager de l'enseigne a livré son analyse du « boom » des ventes de cravache au sein ... 

A.D.

— 

Extrait de la bande-annonce de «Cinquante nuances plus sombres» avec Dakota Johnson
Extrait de la bande-annonce de «Cinquante nuances plus sombres» avec Dakota Johnson — Universal Pictures

Décathlon veut-il pimenter nos soirées ? Le community manager du groupe français de grande distribution spécialisé dans les articles de sport et de loisirs a lâché une amusante information sur le boom des ventes de cravaches au sein de l’enseigne nordiste, en réponse à une vanne d’un internaute.

« Les gens qui achètent des cravaches chez Decathlon alors qu’il n’y a aucun cheval garé sur le parking, on vous voit », a plaisanté un internaute. « Il y a quelques mois, on a remarqué une hausse de nos ventes de cravaches. On a analysé nos chiffres pour essayer de comprendre d’où ça pouvait venir. Puis on s’est rendu compte que ça coïncidait exactement avec la sortie de "50 nuances plus sombres" », lui a rétorqué le community manager, et de préciser : « Et c’est même pas une vanne. » Tout s'explique. 

Une cravache est vendue à partir de 3 euros chez Decathlon, l’enseigne devenue récemment la préférée des Français. 

L’information, cocasse, a amusé les twittos. Leroy Merlin, autre enseigne nordiste, s’est même fendu de la même analyse concernant les ventes de marteaux et la sortie des films Thor. « Vous avez surveillé les cordes, chaînes etc. ? » a interpellé un internaute. « Je suis tenu au secret professionnel, désolé », a plaisanté le community manager de la chaîne de bricolage.