VIDEO. «Le Collier rouge»: Jean Becker renouvelle la recette qui fait ses grands succès

POPULAIRE Le réalisateur des « Enfants du marais » mêle à nouveau dans « Le Collier rouge » les ingrédients qui lui assure un certain succès au box-office.

Caroline Vié

— 

François Cluzet dans Le collier rouge de Jean Becker
François Cluzet dans Le collier rouge de Jean Becker — Apollo Films/
  • « Le collier rouge » est une adaptation d’un roman de Jean-Christophe Ruffin.
  • François Cluzet y incarne un officier chargé de juger un soldat après la Première Guerre mondiale.
  • Le réalisateur Jean Becker y recycle les ingrédients qui ont fait son succès au box-office.

Jean Becker a conquis benoîtement le cœur des spectateurs avec de grands succès comme L'été meurtrier et Les enfants du marais. Il a totalisé plus de 23 millions d’entrées depuis le début de sa carrière en 1961 et pourrait bien continuer sur sa lancée avec Le collier rouge, son dernier né.

François Cluzet y incarne un officier venu juger un héros de la Première Guerre mondiale ( Nicolas Duvauchelle) dont le chien attend fidèlement le retour devant sa geôle. Ce qu’a fait l’homme pour mériter un procès à la fin de guerre, le spectateur ne le découvre qu’à la fin du film. Mais il comprend vite que le réalisateur applique ici une recette qui lui réussit depuis un demi-siècle.

Savoir choisir son livre

Pour être sûr de faire un bon film, que rêver de mieux que de s’inspirer d’un bon bouquin d’un bon écrivain ? Pour Le collier rouge, le romancier  Jean-Christophe Ruffin succède à de grands noms comme Sébastien Japrisot (L’été meurtrier), Georges Montforez (Les enfants du marais), Marie-Sabine Roger (La tête en friche) et Michel Quint (Effroyables Jardins).

Planter son décor à la campagne

Le cinéma de Jean Becker est plus originaire des champs que des villes. Le collier rouge confirme cette tradition en montrant de petites gens vivant dans une France rurale souvent une peu désuète. Ces films ancrés dans la vie provinciale permettent à un public nombreux de se reconnaître dans des valeurs comme l’amitié, la solidarité ou l’amour des animaux.

Mettre des histoires dans l’Histoire

Jean Becker aime ancrer ses histoires dans l’Histoire avec un « H » majuscule. L’action du collier rouge se déroule en 1919, celles d’Effroyables Jardins et de L’été meurtrier revient sur la Seconde Guerre mondiale. Les enfants du marais évoque les anciens combattants de 14-18 avec une tendresse et un fond de nostalgie éloignant le public des vicissitudes du monde actuel.