VIDEO. «Blue»: Les baleines comme vous ne les avez jamais vues

NATURE Le chef-opérateur Denis Lagrange raconte comment il a filmé au plus près les gigantesques animaux marins du documentaire « Blue »…  

Caroline Vié

— 

Blue de Keith Scholey et Alastair Fothergill
Blue de Keith Scholey et Alastair Fothergill — Disney Nature
  • Le documentaire « Blue » fait découvrir des fonds marins pour le moins saisissants.
  • Les baleines à bosse sont notamment l’objet de prises de vues spectaculaires.
  • Le chef opérateur Denis Lagrange a nagé avec elles et capté des images sublimes.

Nager avec les baleines fait rêver. Denis Lagrange , chef opérateur spécialisé dans les prises de vues sous-marines, a concrétisé ce souhait d’enfant dans Blue de  Keith Scholey et Alastair Fothergill, la nouvelle production Disney Nature où l’on découvre de merveilleux fonds marins dans toute leur diversité.

« Voir ces animaux sur grand écran donne une idée de leur taille réelle, c’est pour cela qu’il est important de découvrir ces films en salles, explique Denis Lagrange à 20 Minutes. Ainsi, le public peut mieux partager notre expérience. » Les baleines à bosse mesurent entre quinze et dix-sept mètres, la taille d'un immeuble, pour un poids avoisinant les quarante tonnes...

Une expérience unique

« Les baleines savent parfaitement où vous êtes quand vous nagez avec elles, précise Denis Lagrange. Si elles trouvent que vous vous approchez trop d’elles, elles vous frôlent pour vous faire comprendre qu’elles pourraient vous faire mal si vous ne vous éloignez pas. » Le chef-opérateur déclare ne jamais avoir été effrayé par la taille de ces animaux dont la puissance impressionne à l’écran. « C’était magique de les voir de si près, avoue-il. Je me sentais plus émerveillé que terrorisé car j’ai vécu une expérience unique. »

Découvrez l'Océan comme vous ne l'avez jamais vu dans #DisneynatureBlue !

A post shared by Disneynature FR (@disneynaturefr) on

Le retour des baleines

Un combat entre mâles ou une attaque d’orques sont des séquences surprenantes par leur intensité. « Pour ces scènes-là, nous n’avons pas plongé mais approché notre bateau au plus près car les mammifères marins foncent à toute vitesse et cela aurait été trop dangereux de s’y frotter », reconnaît Denis Lagrange. Ces séquences sont d’autant plus remarquables qu’elles sont inédites. « Depuis que la pêche à la baleine a été interdite en 1986, leur population est plus nombreuse et retrouve des comportements qu’on n’avait pas constatés depuis longtemps, ce qui est passionnant à observer. »

Compréhension et protection

Blue montre des animaux - dauphins, poulpes, poissons - en toute liberté tandis qu’un commentaire dit par Cécile de France éclaire sur leur comportement. « Nos films ont pour vocation de faire comprendre la nature et d’inviter le public à prendre position pour sa défense et sa protection », martèle Denis Lagrange. Ce documentaire aux images sublimes donne envie de plonger avec lui pour encore mieux connaître le monde que le film nous fait découvrir.