VIDEO. «Le jour de mon retour»: Les histoires les plus folles de tour du monde à la voile en solitaire

VOILE Le film «Le jour de mon retour» raconte l'histoire de Donald Crowhurst, le plus grand faussaire des mers...

Charlotte Murat

— 

Colin Firth est Danald Crowhurst dans le film «Le jour de mon retour».
Colin Firth est Danald Crowhurst dans le film «Le jour de mon retour». — Studiocanal / Dean Rogers

Donald Crowhurst restera dans l’histoire comme le plus grand faussaire des mers. C’est l’histoire racontée par le film Le jour de mon retour, dans lequel le marin est campé par Colin Firth. En 1969, ce navigateur amateur fit croire qu’il était parmi les premiers du Golden Globe Challenge, une course autour du monde en solitaire, ancêtre du Vendée Globe, alors qu’il ne quitta jamais l’Atlantique.

Il n’avait ni l’expérience ni le bateau adapté. Mais même les marins les plus aguerris sur les bateaux les plus sophistiqués peuvent se retrouver à la merci de la mer. Voici les histoires les plus folles de tour du monde à la voile en solitaire.