VIDEO. Quand les auteurs de nanars deviennent des stars

SERIES Z Tommy Wiseau, réalisateur d’une série Z, est immortalisé par James Franco dans « The Disaster Artist », mais il n’est pas le premier…

Caroline Vié

— 

Le tournage de The Room revu par James Franco dans The Disaster Artist
Le tournage de The Room revu par James Franco dans The Disaster Artist — Warner Bros
  • « The Disaster Artist » fait connaître « The Room » et son réalisateur Tommy Wiseau.
  • Tim Burton en a fait de même pour Ed Wood.
  • Frédéric Sojcher a célébré les meilleurs auteurs belges de nanars dans « Cinéastes à tout prix ».

The Disaster Artist raconte le tournage délirant de The Room de Tommy Wiseau, série Z ahurissante en forme de chronique sentimentale d’un trentenaire filmée avec des moufles et jouée avec les pieds !

Cet échec commercial cuisant a pourtant fait de son auteur une star, incarné à l’écran par James Franco qui n’a pas été le premier à consacrer un film à un cinéaste improbable.

I’ll make my own wings

A post shared by Tommy Wiseau (@tommywiseau) on

 

>> A lire aussi : «Showgirls», «The Room», «Les Aventures de Jack Burton»... Ces nanars devenus cultes

Quand Eddie rencontre Johnny

Tim Burton a lui aussi immortalisé un réalisateur à la filmographie surprenante dans Ed Wood. Insistant sur l’amitié du cinéaste joué par Johnny Depp pour l’acteur Bela Lugosi (campé par Martin Landau couronné par un Oscar pour sa composition), cet hommage au cinéma dans tous ces états (même les pires) a fait connaître Ed Wood à un large public.

Absurdes belges

C’est avec un documentaire gouleyant que Frédéric Sojcher met en avant une belle bande d’allumés dans Cinéastes à tout prix ! Ces réalisateurs belges, Max Naveaux, Jacques Hardy ou l'encagoulé  Jean-Jacques Rousseau, font leur cinéma près de chez eux et s’il semble difficile de leur attribuer un prix pour la qualité de leur production, ils gagnent haut la main celui de la fantaisie.

Il ne manquerait plus que d’imaginer une fiction sur Emile Cousinet dit Couzinet (1896-1964), auteur et producteur bordelais connus pour des fictions « z-issimes » comme Le Congrès des belles-mères qu’il tourna dans son studio du sud-ouest de la France surnommé Hollywood sur Gironde. L’appel est lancé. Futur succès garanti.