César 2018: Pourquoi un César du public et pourquoi maintenant?

CINEMA Les César 2018 ont lieu vendredi soir et accueillent un nouveau et drôle de prix, le César du public, qui récompense le film ayant fait le plus d'entrées dans l'année...

V. J.

— 

Dany Boon lors de la 40e cérémonie des César en 2015
Dany Boon lors de la 40e cérémonie des César en 2015 — : NIVIERE/VILLARD/SIPA

« J’annonce la création d’un nouveau César qui récompensera le film ayant fait le plus d’entrées dans l’année. Il s’appellera le César de Dany Boon… euh du public. » Manu Payet ne s’est bien sûr pas trompé lors de l'annonce des nommés de 43e édition des César, mais il aurait pu tout de suite donner le gagnant du César du public : « Raid dingue, de Dany Boon, avec 4,5 millions d’entrées. Bravo à lui ! » Et même celui de l’année prochaine : «La Ch'tite famille, de Dany Boon. Bravo à lui ! » César sans suspense, ce nouveau prix met fin une décennie de questions, mais en soulève d’autres.

>> César 2018: Qui va gagner? Qui devrait gagner? On vous dit tout

En salle depuis mercredi, La Ch’tite famille a réalisé le meilleur démarrage d’un film français depuis 10 ans et… Bienvenue chez les Ch’tis. C’est à cette époque qu’est née l’idée d’un César du public, comme l’a avoué le président de l'Académie des César, Alain Terzian, en conférence de presse : « On avait commencé une conversation avec Dany Boon, qui trouve là un premier aboutissement ».

« Il faut savoir aussi reconnaître le succès »

Les Ch’tis réunit plus de 20 millions de spectateurs dans les salles, mais ne recueille aucune nomination aux César. « Il faut savoir aussi reconnaître le succès, le plébiscite, commente alors Dany Boon. On fait du cinéma pour le public. Dommage : c’est la fête du cinéma et on n’y est pas ». L’humoriste prévoit de boycotter la cérémonie, il y fera une apparition en jogging. César du lol.

En coulisses et dans les médias, Dany Boon appelle à la création d’un César de la comédie, une possibilité écartée car elle ouvre la boîte de Pandore à une multiplication des catégories, à l’instar des Oscars ou des Golden Globes : meilleur drame, meilleur acteur dans une comédie, meilleur second rôle dans un drame… Or, la cérémonie des César est déjà bien assez longue, rarement sous les trois heures.

Le César du public fait ainsi consensus, et surtout fait taire les critiques, qui, chaque année, rappellent que les films les plus populaires au box-office, et en fait des comédies, ne sont jamais représentés aux Césars : les Tuche, Camping, Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ?, Aladin, Profs, etc. « La question du César du public a déjà été abordée depuis plusieurs années, explique Alain Terzian. L’Académie doit être ce lieu où nous fêtons tous les cinémas, et il est vrai que parfois la comédie a du mal à se faire une place. Cette année, nous avons décidé de franchir le pas. »

Pourquoi pas un vote du public ?

Mais les choses se sont améliorées en dix ans, c’est même Dany Boon qui le dit aux lecteurs du Parisien : Guillaume et les garçons à table et Intouchables ont eu des César, cette année, Le Sens de la fête a beaucoup de nominations. » Il ajoute : « Ce que je trouve important, c’est que les comédies soient représentées dans les nominations, mais pas forcément qu’elles décrochent les prix, qui sont faits pour découvrir des films plus difficiles d’accès ». Ou pour récompenser les meilleurs films français de l’année ?

>> «La Ch'tite famille»: Pourquoi chaque film de Dany Boon est un carton au box-office?

Le César du public se distingue des autres prix remis lors de la cérémonie, et se rapproche du César d’honneur, car il n’implique aucun vote. Il aurait pu l’être, à l’image de la chanson originale de l’année aux Victoires de la musique, pour laquelle les Français sont invités à voter par SMS et Internet. « L’Académie est le lieu de rendez-vous des professionnels, argumente son président. Toutes celles et tous ceux qui distribuent, projettent, produisent, réalisent des films. Ce sont eux les votants des César, et cette règle fait partie des fondements de l’Académie. »

Mais le César du public ne prend en compte que la quantité, le nombre d’entrées, et part du principe qu’aller voir un film, c’est le plébisciter. Or, ce n’est pas toujours le cas, comme le prouvent les étoiles Allociné, les taux de satisfaction des exploitants ou les débats enflammés sur les réseaux sociaux. Le César du public ne serait-il pas plutôt le César du box-office ? « Toutes les formulations ont été abordées, discutées, et je dirais que cela nous a échappé, commente Alain Terzian. Et le nom de César du public s’est imposé. »