César 2018: Les participants invités à porter un ruban blanc contre les violences faites aux femmes

FEMINISME Un ruban blanc pour « combattre avec la plus grande force les stéréotypes, les discriminations, le harcèlement », selon la ministre de la Culture, Françoise Nyssen…

A.D. avec AFP
— 
La réalisatrice Tonie Marshall, photographiée le 5 février 2018 à Paris.
La réalisatrice Tonie Marshall, photographiée le 5 février 2018 à Paris. — Francois Mori/AP/SIPA

Après les robes noires des Golden Globes et des Bafta, place aux rubans blancs des César. Alors que le monde du 7e art a été secoué par  l’affaire Weinstein, Alain Terzian, président de l’Académie des César, a confirmé lundi que les participants allaient « porter un ruban blanc contre les violences faites aux femmes » en marge du dîner réunissant à Paris les producteurs de cinéma, en présence de la ministre de la Culture Françoise Nyssen.

Une proposition de Tonie Marshall

« C’est une initiative des Césars sur proposition de Tonie Marshall en collaboration avec la Fondation des femmes qui lutte contre les violences faites aux femmes », a-t-il expliqué. Le ruban blanc est le logo de la Fondation des femmes, première structure de soutien aux actions pour l’égalité femmes-hommes et à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Tonie Marshall, seule femme à avoir été récompensée par le César de la meilleure réalisation pour Vénus beauté (institut) en 2000, symbolise, selon Alain Terzian, le combat pour « l’égalité entre les femmes et les hommes » alors que « les femmes restent moins nombreuses, moins visibles, moins soutenues » dans le monde du cinéma.

« Combattre avec la plus grande force les stéréotypes, le harcèlement »

Devant les 400 invités du dîner, Françoise Nyssen a estimé que les producteurs avaient notamment la « responsabilité » de « combattre avec la plus grande force les stéréotypes, les discriminations, le harcèlement ». « N’avoir aucune tolérance, aucune complaisance pour les actes qui s’en rapprochent - quel qu’en soit l’auteur », a-t-elle dit.

Une initiative, qualifiée de « plus discrète » par Laetitia Dosch, nommée pour le césar du Meilleur espoir féminin sur le plateau de Quotidien jeudi dernier. Et Camélia Jordana de renchérir, « moins américain ». Rendez-vous vendredi 2 mars salle Pleyel à 21 heures pour voir si toutes les stars soutiendront cette démarche.