Affaire Harvey Weinstein: La Weinstein Company, invendable, va se déclarer en faillite

CONSÉQUENCES Le conseil d’administration, dimanche soir, a annoncé la nouvelle via un communiqué, selon plusieurs médias américains…

A.D. avec AFP
— 
Le producteur Harvey Weinstein
Le producteur Harvey Weinstein — John Carucci/AP/SIPA

Une nouvelle conséquence de l’affaire Harvey Weinstein. Le conseil d’administration de The Weinstein Company a annoncé, dimanche 25 février, que le studio de cinéma et de télévision allait se déclarer en faillite, après qu’un contrat de 500 millions de dollars pour vendre l’entreprise n’a pas abouti, ont rapporté plusieurs médias américains, dont Variety.

« La seule option viable »

La société avait tenté de passer un accord qui lui aurait permis d’éviter la faillite lorsque l’affaire a éclaté. « The Weinstein Company était engagée dans un processus actif de vente afin de préserver les actifs et les emplois », déclare le conseil d’administration dans un communiqué repris notamment dans The Los Angeles Times. « Ces discussions se sont terminées aujourd’hui sans accord signé. »

Le conseil n’avait « d’autre choix que de choisir la seule option viable pour maximiser ce qu’il reste de la valeur de la Company : une procédure de faillite en bonne et due forme ».