«The Cloverfield Paradox»: C'est quoi ce film surprise de Netflix? (et pourquoi vous allez tous le regarder ce soir)

SVOD Après un teaser pendant le Super Bowl, «The Cloverfield Paradox» était disponible deux heures plus tard sur Netflix, une sortie surprise pour un film mystérieux...

V. J.

— 

«The Cloverfield Paradox» est le troisième film de l'univers «Cloverfield» et une sortie surprise de Netflix
«The Cloverfield Paradox» est le troisième film de l'univers «Cloverfield» et une sortie surprise de Netflix — Netflix

Dimanche soir, en plein Super Bowl, les téléspectateurs américains ont pu découvrir, au milieu d’autres teasers, un spot de pub pour annoncer le titre du nouveau film Cloverfield et sa date de sortie. Dès la fin du match… sur Netflix… dans le monde entier ! The Cloverfield Paradox a donc débarqué dans la nuit de dimanche à lundi, sans prévenir, sans promotion, sans images préalables. Du jamais vu à Hollywood pour un film à 40 millions de dollars, mais comme un petit air de déjà-vu pour un film Cloverfield.

>> A lire aussi : «Mission Impossible», (Han) «Solo», «Jurassic World», «Westworld»… Les meilleures bandes-annonces du Super Bowl

Un film mystérieux

En effet, à l’été 2007, le teaser d’un mystérieux film est projeté avant le blockbuster Transformers : une fête dans un appartement new-yorkais, une explosion et un rugissement, la panique dans les rues, la tête décapitée de la Statue de la Liberté, puis un nom, J.J. Abrams, et une date, le 18 janvier 2008. Il faudra attendre l’automne et une deuxième bande-annonce pour connaître le titre, Cloverfield, mais rien de plus. De sites viraux en théories de fans, le projet devient tour à tour un nouveau Godzilla, une adaptation de Lovecraft et même un spin-off de Lost, la série culte de J.J. Abrams. Mais il n’en sera rien, Cloverfield est bien un film original, un vrai film de monstre, revisité à l’ère du «  found footage ».

Une suite spirituelle

Le succès critique et public est tel que les rumeurs d’une suite vont bon train, mais le projet est abandonné après les sorties de Godzilla et Pacific Rim, deux gros films de gros monstres. En revanche, J.J. Abrams développe, via sa boîte Bad Robot, le script The Cellar, qui partage plusieurs similitudes avec Cloverfield et qui devient 10 Cloverfield Lane, avec un trailer en janvier 2016 et une sortie à peine deux mois plus tard. Des propres mots du producteur, il ne s’agit pas d’une suite directe, mais spirituelle. Et à vrai dire, à part le titre, l’ambiance et un clin d’œil final, le film n’a rien à voir avec Cloverfield. Ce qui n’est pas le cas de The Cloverfield Paradox.

Une sortie surprise

Pourtant, il est lui aussi à l’origine un projet original et indépendant, connu sous le titre de God Particle. L’histoire d’astronautes qui font disparaître la Terre après une expérience avec un accélérateur de particules. Le distributeur Paramount repoussera plusieurs fois la sortie du film, avant de le retirer complètement de son planning… et d’y ajouter un film Cloverfield le même mois. Tiens, tiens. C’est finalement Netflix qui récupérera le film, Paramount ayant trop peur qu’il ne rentre pas dans ses frais en salles. Mais il ne fait plus aucun doute que God Particle est Cloverfield 3, et le scénariste Oren Uziel confie que le film a dû être réécrit pour correspondre à l’univers Cloverfield.

>> A lire aussi : Xénomorphes, Ingénieurs, androïdes... La mythologie «Alien» pour les nuls

Un quatrième Cloverfield

Et cela se voit beaucoup, beaucoup trop. Impossible d’être sûr à 100 % quelles scènes ont été retournées ou rajoutées, mais le résultat à l’écran est bancal, foutraque. The Cloverfield Paradox essaie d’être à la fois Interstellar, Gravity, Alien et Cloverfield. On regretterait presque la petite série B spatiale  Life - Origine inconnue. Le fan de Cloverfield, lui, devrait être moins frustré qu’avec 10 Cloverfield Lane, car le film apporte des réponses, mais pas toutes les réponses, car un quatrième film Cloverfield est d’ores et déjà prévu pour fin 2018. Il s’agissait à l’origine d’un film de zombies pendant la Seconde guerre mondiale intitulé Overlord.