VIDÉO. «Cro Man»: Le créateur de «Wallace et Gromit» est un gros Crochon

ANIMATION Nick Park a servi de modèle au craquant Crochon de « Cro Man », joyeuse comédie préhistorique en pâte à modeler…

De notre envoyée spéciale à Bristol, Caroline Vié
— 
Cro-man de Nick Park
Cro-man de Nick Park — Studio Canal/Aardman
  • Nick Park a mis la main à la pâte à modeler pour le film.
  • Il considère l’animation comme un remède à sa timidité.
  • Sinon, dans « Cro Man », les hommes préhistoriques s’affrontent dans des matches de foot.

Nick Park, le créateur Wallace & Gromit est un gros cochon dans Cro Man, sa nouvelle réalisation. Il prête sa voix à Crochon (Hognob en version originale), le craquant sanglier de ce film d’animation en pâte à modeler où des hommes préhistoriques s’affrontent autour d’une passion commune : le football.

« J’ai tendance à mimer les personnages de mes films et à leur prêter ma voix. Je ne sais pas pourquoi, toute mon équipe a tenu à ce que je reste dans la peau de ce sanglier finaud », a expliqué Nick Park à 20 Minutes alors qu’il finalisait le tournage dans les studios Aardman de Bristol sur lesquels un ouvrage passionnant vient de paraître aux éditions de La Martinière.

La timidité, cette maladie

Ce presque sexagénaire discret, qui se montre d’une timidité maladive lorsqu’il parle à la presse, se lâche complètement lorsqu’il joue un héros de ses films comme le célèbre chien Gromit, auquel Hognob fait beaucoup penser. « Je me sens proche de ces faire-valoir silencieux, capables de faire comprendre d’un simple regard qu’ils souffrent de devoir réparer les bêtises de leur maître. » L’absence de dialogues des deux animaux est un plus pour Nick Park qui ne donne ensuite de la voix que pour diriger ses équipes sur les immenses plateaux de tournage. « Je trouve l’autorité nécessaire dans ces moments-là parce que je ne me sens à l’aise qu’avec ces passionnés d’animation », avoue-t-il.

L’animation comme thérapie

Pour donner toutes les indications aux animateurs, Nick Park n’a pas hésité à payer de sa personne notamment lors d’une scène de massage ou un concert de harpe improvisé. « Le jeu d’acteur est une thérapie pour moi, avoue Nick Park. Je m’oublie complètement quand je manipule les créatures ou que je m’amuse à les personnaliser. » Dug (à qui Eddie Redmayne prête sa voix en anglais et que Pierre Niney double en français) est largement moins introverti sur l’écran que le réalisateur dans la vraie vie. « Comme ses compagnons hommes des cavernes, ce garçon est une extension de ma personnalité, reconnaît le cinéaste. J’aimerais avoir autant de culot et de sens de l’aventure que lui ! »


Un nouveau Wallace et Gromit ?

Les tribulations de ces drôles de Cro-Magnon ont permis au réalisateur du Mystère du Lapin-garou d’assouvir son besoin d’action pour un moment. « J’aime toujours mettre la main dans la pâte à modeler, dit-il. Ce procédé d’animation lent et parfois ardu correspond à ma façon de voir la vie et à mon sens des traditions. » Après un peu de repos, il n’exclut pas de redonner vie à Wallace & Gromit malgré le décès en juin dernier de Peter Sallis qui doublait l’inventeur depuis sa création en 1989.