Luc Besson pourrait signer prochainement un accord avec Netflix

CONTRAT Le site américain de streaming et le réalisateur français seraient en négociation…

20 Minutes avec agence

— 

Le réalisateur Luc Besson à la première de "Valérian" à Los Angeles, le 17 juillet 2017.
Le réalisateur Luc Besson à la première de "Valérian" à Los Angeles, le 17 juillet 2017. — WENN

Le studio de cinéma de Luc Besson EuropaCorp connaît actuellement des difficultés financières à la suite du relatif échec du film Valérian. Mais Netflix pourrait changer la donne. Le site américain de streaming aurait engagé des discussions avec le réalisateur français, selon les informations de Variety révélées ce mercredi.

>> A lire aussi : VIDEO. Luc Besson: «Après «Valérian», je me sens comme un marin qui voit soudain la terre»

Une dette nette de 230 millions d’euros

Netflix pourrait ainsi prochainement commander des films à Luc Besson, et même racheter une partie de son catalogue. Un investissement au capital d’EuropaCorp serait également envisagé.

Le 23 janvier dernier, Luc Besson avait confirmé « avoir entamé des discussions avec divers partenaires financiers et/ou industriels en vue d’un renforcement de ses capacités financières », rappelle BFMTV. Et pour cause, sa société accuse une dette nette de 230 millions d’euros. Et le Français va devoir commencer à la rembourser dès 2019. Il a donc besoin d’environ 100 millions d’euros pour se sortir de sa situation, soit bien plus que la valeur boursière d’EuropaCorp qui a chuté à 65 millions d’euros.

Le gouffre financier de Valérian

Afin d’échapper à la vente de tout son capital, Luc Besson a expliqué étudier « une recapitalisation et/ou une restructuration ou un refinancement de ses dettes ». Il y a un an, il a déjà vendu l’activité «salles de cinéma» aux Cinémas Gaumont Pathé pour 21 millions d’euros ainsi que les droits sur la musique des films pour 14,5 à 16,5 millions d’euros à Sony/ATV. Plus récemment, Médiawan a acheté pour 11 millions d’euros la production de séries télévisées.

>> A lire aussi : «Valérian»: Le film de Luc Besson est-il un vrai flop international ou un bide maîtrisé?

Ces difficultés sont liées au film Valérian. Ce dernier n’ayant engendré que 225 millions de dollars de recettes dans le monde alors qu’il a coûté 180 millions d’euros, sans parler des 40 millions d’euros qui ont servi à la promotion du film aux Etats-Unis…