Accusé de harcèlement sexuel, James Franco retiré de «Vanity Fair»

CENSURE L'acteur James Franco, qui devait figurer dans le numéro spécial Hollywood du magazine, a été retiré numériquement... 

Anne Demoulin

— 

L'acteur James Franco aux Golden Globes, le 7 janvier 2018.
L'acteur James Franco aux Golden Globes, le 7 janvier 2018. — Lauren/BEI/Shutterstock/SIPA

Coupé au montage ! Chaque année au mois de février, Vanity Fair consacre sa Une aux acteurs et aux actrices qui ont marqué l’année précédente dans un numéro spécial Hollywood. Cette année, le magazine a décidé de célébrer « les stars qui ont soutenu le mouvement #MeToo ».

Dans une grande composition photographique d’Annie Leibovitz, titré « 12 étoiles extraordinaires, une année mémorable », une star manque à l’appel, James Franco, visé par des accusations d'harcèlement sexuel. Une interview du héros de The Deuce devait également figurer dans les pages du magazine. « Nous avons pris la décision de ne pas inclure James Franco sur le portfolio Hollywood une fois que nous avons appris les allégations d’inconduite contre lui », a déclaré un porte-parole de Vanity Fair, a rapporté The Hollywood Reporter.

Douze stars et le red chef de « Vanity Fair »

Pour ses compositions, la photographe Annie Leibovitz procède généralement de la manière suivante : les stars sont photographiées séparément ou en petits groupes, puis combinées grâce à l’imagerie numérique.

Sur la photo, en préparation depuis le mois de novembre, Oprah Winfrey, Nicole Kidman, Reese Witherspoon, Tom Hanks, Michael B. Jordan, Zendaya, Jessica Chastain, Claire Foy, Michael Shannon, Harrison Ford, Gal Gadot, Graydon Carter, Robert de Niro et le rédacteur en chef de Vanity Fair, qui signe ici son dernier portfolio spécial Hollywood pour le magazine. Il a annoncé son départ à l’automne dernier. Le média américain n’a pas précisé qui était la star qui avait été contactée à la dernière minute pour remplacer James Franco.

Le portfolio est accompagné d’un édito du rédacteur en chef : « Les films et les séries télévisées représentés par les acteurs du portfolio Hollywood de cette année (…) ont porté le mouvement #MeToo dans sa course, offrant des femmes fortes dans des rôles de premier plan. Comme des hommes forts pour les soutenir », écrit-il.

Trois mains et trois jambes

L’annonce du retrait de James Franco a suscité de nombreux commentaires. Certains lecteurs estiment aussi qu’Oprah semble avoir trois mains, et Reese Witherspoon, trois jambes.

Vanity Fair a tweeté que la main supplémentaire d’Oprah Winfrey était une erreur tandis que la jambe supplémentaire était juste la doublure de la robe de Reese Witherspoon.