VIDEO. Mais comment fait Charlotte Rampling pour nous tirer des larmes?

DRAME Dans « Hannah », l’actrice livre une performance subtile en femme brisée par l’arrestation de son mari…

Caroline Vié

— 

Charlotte Rampli,g et Andrea Pallaoro sur le tournage d'Hannah
Charlotte Rampli,g et Andrea Pallaoro sur le tournage d'Hannah — Jour 2 fête
  • « Hannah » fait partager les épreuves d’une femme dont le mari est emprisonné.
  • Charlotte Rampling y est exceptionnelle par sa classe comme par sa sobriété.
  • Sa performance lui a valu d’être récompensée à la Mostra de Venise.

Elle est fantastique Charlotte Rampling dans Hannah d’Andrea Pallaoro. Ce rôle d’une femme qui tente de survivre à l’arrestation de son mari a été écrit pour elle par le réalisateur de Medeas et lui a permis d’être récompensée à la Mostra de Venise.

« Je souhaitais explorer les tourments intérieurs d’une femme qui vit dans le déni, piégée par sa propre idée de la fidélité et du dévouement, paralysée par son manque de sa confiance en elle et ses dépendances, » explique le cinéaste dans une note d’intention. La comédienne de 71 printemps est toute de dignité fragile dans cette chronique. 20 Minutes explique comment elle bouleverse en toute simplicité.

Charlotte surprend

Droite comme un « i » dans l’adversité, Charlotte Rampling fait naître l’empathie pour son personnage dès la première image où elle hurle face caméra. Le spectateur, choqué, est pris par surprise. Il va devoir prendre le temps d’apprivoiser cette femme blessée qui ne s’exprime que lorsqu’elle prend des cours de théâtre.

Charlotte dissimule

Même en femme effacée, la comédienne bouffe la lumière et occupe l’écran avec un charisme unique. Hannah, c’est elle, capable de faire comprendre sa douleur et sa perte de repères d'un simple regard quand elle accompagne son époux en prison sans que soit révélé le crime qu’il a commis.

Charlotte en retenue

Le film comportant peu de dialogues, c’est par son langage corporel que Charlotte Rampling dose chacun de ses effets. Son quotidien fait d’habitudes envoûte durablement. Qu’elle dresse un bouquet ou prépare un gâteau, elle fait vibrer ce portrait de femme d’une émotion d’autant plus forte qu’elle demeure dans la retenue.