VIDEO. Hugh Jackman: «Vous imaginez si "The Greatest Showman" se prend une tôle?»

MUSICAL Après « La La Land », « The Greatest Showman » confirme la popularité des comédies musicales originales…

Caroline Vié

— 

Hugh Jackman das The Greatest Showman de Michael Gracey
Hugh Jackman das The Greatest Showman de Michael Gracey — 20 th Century Fox
  • Hugh Jackman incarne un entrepreneur de spectacles mythique.
  • « The Greatest showman » lui permet de montrer ses dons pour la danse et la chanson.
  • Il s’est impliqué à fond dans cette comédie musicale spectaculaire qui confirme le retour du genre.

Il chante, il danse et on craque : Hugh Jackman est au top de son talent et de son charisme dans The Greatest showman, comédie musicale de Michael Gracey qui a cartonné outre-Atlantique. Entouré de Zac Efron, Michelle Williams , Rebecca Ferguson et Zendaya, il incarne P.T. Barnum (1810-1891), entrepreneur de spectacles mythique.

« La vie de Barnum est plus délirante que bien des fictions. Nous avons même dû la simplifier au moment de l’écriture du scénario, explique Hugh Jackman à 20 Minutes. Barnum est le créateur du show-business tel qu’il est pratiqué aujourd’hui. » Afin de redonner vie à ce grand bonhomme, onze chansons ont été écrites spécialement pour ce film qui confirme que les « musicals » sont revenus à la mode.

Un titre provocateur

Hugh Jackman, vu l’an passé dans Logan de James Mangold, aime s’éloigner de la facilité. « Logan était un film sombre qui aurait pu me coûter ma carrière, confie-t-il. Il en est de même pour The Greatest showman, dans un genre différent. » Cette comédie musicale luxueuse aurait aussi pu entraîner la chute de l’acteur. « Avec ce titre, "The Greatest Showman", plaisante l’acteur, vous imaginez si le film se prend une tôle ? Les blagues sur le "plus grand homme de spectacle" quand le box-office ne suit pas ? » Un bon accueil public ainsi qu'’un Golden Globe pour la chanson This is me ont rassuré Hugh Jackman.

Le goût du risque

« Comme P.T. Barnum, j’ai le goût du risque, insiste le comédien. C’est à cela que sert la notoriété. Et comme je suis fan de comédies musicales, j’avais envie de redonner une chance à ce genre oublié. » Le succès de La La Land de Damien Chazelle a ouvert la voie. Benj Pasek et Rubi Paul, auteurs des chansons de ce dernier film, n’avaient pas encore été consacrés aux Oscars quand ils ont commencé à travailler sur The Greatest showman. « Il nous a fallu près de cinq ans pour réunir les différents titres du film », précise Jackman. John Debney et Joseph Trapanese se sont joints à eux.

Hugh connaît la chanson

Si Hugh Jackman avait déjà poussé la chansonnette dans Les Misérables, il s’est ici complètement impliqué. « Je crois que le public a envie de paillettes, de grands sentiments et de magie, insiste Hugh Jackman et c’est ce que nous avons voulu lui donner ici. » Ce spectacle dépayse totalement en faisant découvrir un destin exceptionnel. On sort de la salle les yeux pleins d’étoiles et les oreilles vibrantes de musique. « J’aime à penser qu’on va pouvoir continuer à produire ce type de films ! » s’exclame Hugh Jackman. S’ils sont de cette qualité nous aussi !