L'Inde à fond de train

- ©2008 20 minutes

— 

Visiter l'Inde en train avec Owen Wilson, Adrien Brody et Jason Schwartzman, c'est ce que propose Wes Anderson dans A bord du Darjeeling Limited. Ces trois frères (ennemis), réunis après la mort de leur père pour rechercher leur mère missionnaire, participent à l'entreprise de démolition des valeurs familiales du réalisateur de La Famille Tenenbaum et de La Vie aquatique. Dans ce road-movie à l'humour décalé et aux saveurs exotiques, qui les plonge dans un pays qu'ils ne comprennent pas, nos Pieds Nickelés vont découvrir à quel point les voyages forment l'âge moyen.

Belle serveuse, villageois accueillants et contrôleur inflexible vont se charger de leur apprendre la vie, au gré d'épisodes drôles ou tragiques. Il n'est pas facile d'adopter un serpent quand on est un Américain grand teint ou de s'improviser héros lorsque qu'on tombe à l'eau avec des gamins. Wes Anderson fait dérailler ses personnages avec un sens de l'absurde teinté d'humanité. A l'image de Bill Murray, qui nous fait la joie d'une apparition savoureuse, ses personnages, grands dadais pétris d'un étonnant mélange d'égoïsme et de naïveté, entraînent le spectateur comme s'il était un passager clandestin de leurs aventures. On vit à leurs côtés le temps d'un périple dans lequel chacun peut retrouver des ombres de son propre passé.Réjouissant.