Forest Whitaker est «doux comme un agneau»

Recueilli par C. Vié

— 

L'acteur Forest Whitaker.
L'acteur Forest Whitaker. — T. KINGMA/REX/SIPA

Interview avec Forest Whitaker. L'acteur est à l'affiche d'«Angles d'attaque», de Pete Travis...

N'être qu'un personnage parmi d'autres, ça change quoi?

Ça fait du bien de ne pas avoir à porter tout le film sur ses épaules, surtout après avoir campé Idi Amin Dada dans «Le Dernier Roi d'Ecosse».

Le réalisateur vous disait-il: «Cours, Forest, cours»?

Il aurait pu, car je cours vraiment tout le temps. Et ça m'aurait fait rire d'être comparé à Forrest Gump ! Mais les gens n'osent pas, je ne sais pas pas pourquoi...







Peut-être parce que vous êtes intimidant...

Intimidant, moi? J'ai perdu beaucoup de poids depuis «Le Dernier Roi d'Ecosse». Et dans la vie, je suis doux comme un agneau! Peut-être que mon oscar impressionne...

Heureux d'avoir remis sa statuette à Marion Cotillard?

Oui, surtout que j'ai eu la chance de jouer avec elle dans Mary, d'Abel Ferrara. Marion est une grande comédienne doublée d'une fille adorable. Sa composition d'Edith Piaf m'a bluffé. Je suis bien placé pour savoir à quel point il est difficile d'interpréter un personnage historique auquel le public peut vous comparer.

Une telle récompense change-t-elle votre vie?

Il faudrait être naïf et prétentieux pour croire que vous êtes le meilleur comédien de l'année, mais cette reconnaissance fait du bien. Même si le succès peut vous quitter du jour au lendemain.