VIDEO. Golden Globes 2018: Des actrices ont invité des activistes ou des responsables d’associations sur le tapis rouge

EGALITE Au total, elles sont une douzaine à avoir choisi ce « +1 » très spécial...

20 Minutes avec agences
— 
En haut, de gauche à droite: l'activiste Tarana Burke, l'actrice Michelle Williams, l'actrice America Ferrera, l'actrice Jessica Chastain, l'actrice Amy Poehler, l'actrice Meryl Streep, l'actrice Kerry Washington. En bas, de gauche à droite : l'actrice Natalie Portman, les activistes Ai-jen Poo et Saru Jayaraman.
En haut, de gauche à droite: l'activiste Tarana Burke, l'actrice Michelle Williams, l'actrice America Ferrera, l'actrice Jessica Chastain, l'actrice Amy Poehler, l'actrice Meryl Streep, l'actrice Kerry Washington. En bas, de gauche à droite : l'actrice Natalie Portman, les activistes Ai-jen Poo et Saru Jayaraman. — WENN

Entre la campagne Time's Up et le « Blackout » vestimentaire, on s’attendait à ce que le tapis rouge des Golden Globes soit l’occasion de parler des problèmes qui ébranlent Hollywood depuis les révélations de l'affaire Weinstein. Mais plusieurs actrices sont allées encore plus loin que prévu : elles sont venues accompagnées d’activistes, de militantes ou de responsables d’associations.

L’actrice qui a suggéré l’idée à ses consœurs, Michelle Williams, avait invité Tarana Burke, l’une des fondatrices du mouvement #MeToo. Au micro de E! News, l’actrice a confié toute son admiration pour la militante des droits des femmes : « J’ai toujours pensé que j’allais devoir préparer ma fille à se protéger de ce monde dangereux. Mais quand je pense à tout le travail de Tarana et à ce que j’apprends à faire moi aussi… J’ai l’impression qu’on va laisser à nos enfants un monde meilleur. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point je suis fière d’être accompagnée de cette femme. »

Le protocole bouleversé

Pour certaines actrices, c’était surtout l’occasion de se débarrasser des questions répétitives des reporters du tapis rouge. Susan Sarandon, qui était venue avec Rosa Clemente, responsable de l’association Puerto Rico on the Map, a confié à CNN qu’elle avait totalement oublié qu’elle était nommée cette année pour son rôle dans Feud : Bette and Joan.



De fait, la plupart des actrices ont préféré parler de leurs invitées plutôt que de leur film ou leur série. Parmi elles, Shailene Woodley, Amy Poehler, Emma Watson, ou encore Emma Stones… Elles étaient une douzaine à participer à ce mouvement inédit lancé juste avant la cérémonie des Golden Globes et à venir accompagnées d’une invitée luttant pour la cause des femmes.