Golden Globes: «La forme de l'eau» et «Pentagon Papers» favoris... L'affaire Weinstein invitée surprise...

CEREMONIE En signe de solidarité aux victimes des prédateurs sexuels, les actrices s’afficheront en noir et blanc…

L.Be. avec AFP
La forme de l'eau, Pentagon Papers, Harvey Weinstein (montage)
La forme de l'eau, Pentagon Papers, Harvey Weinstein (montage) — SIPA

Ça va grincer, chéri(e). Hollywood célèbre dimanche sa première grande soirée de prix de l’année, les Golden Globes sur fond de scandale sexuel. La forme de l’eau et Pentagon Papers partent favoris alors que l’affaire Weinstein vient faire trembler la cérémonie. En signe de solidarité aux victimes des prédateurs sexuels, les actrices s’afficheront en noir et blanc et le présentateur Seth Meyers a prévenu : le scandale sera au cœur de ses interventions.

Plusieurs stars du cinéma dans la tourmente

« Il y a des gens qui ont clairement passé une ligne rouge et ça devrait être ressenti comme quelque chose de positif de se moquer d’eux », a-t-il déclaré au New York Times.

Il a assuré que cette période d’introspection dans le monde du cinéma américain devrait « être un moment d’optimisme », soulignant l’émergence de réponses comme Time’s Up, fond de défense de victimes d’agressions sexuelles formé par 300 femmes d’Hollywood. Le séisme provoqué par l’affaire Harvey Weinstein, accusé par plus de 100 femmes de harcèlement, agressions sexuelles ou viol, a fait trébucher d’autres stars. Kevin Spacey, Dustin Hoffman ou Jeffrey Tambor, les producteurs et cinéastes Brett Ratner et John Lasseter, ont à leur tour été accusés d’abus sexuels.

Et les favoris sont…

Quels sont les pronostics ? C’est la romance fantastique entre une muette solitaire et un monstre reptilien, La forme de l’eau, du mexicain Guillermo del Toro, qui part avec le plus de nominations (7). Suivent Pentagon Papers, saga historique retraçant la publication par le Washington Post de documents fracassants et confidentiels sur la guerre du Vietnam, à égalité avec Three Billboards : Les panneaux de la vengeance, la quête de justice d’une mère jouée par Frances McDormand, avec six nominations chacun.

Dans la catégorie comédies, le film d’horreur mâtiné de satire sociale sur le racisme Get out est favori. Côté actrices dramatiques, Sally Hawkins (La forme de l’eau) est pressentie pour la statuette, avec Frances McDormand qui la talonne dans les pronostics du site spécialisé Goldderby.com.

Pour les acteurs, les prédictions vont à Gary Oldman en Winston Churchill dans Les heures sombres, le jeune franco-américain Timothée Chalamet lui faisant cependant de l’ombre avec sa performance en adolescent amoureux d’un beau doctorant dans Call Me by Your Name. En télévision, c’est la mini-série d’HBO, Big little lies, qui traite notamment des violences faites aux femmes, qui affiche le plus grand nombre de nominations (6) suivie par Feud, autre minisérie sur la rivalité entre les idoles de l’âge d’or du cinéma Bette Davis et Joan Croawford (4).

Isabelle Huppert sur scène pour remettre un prix

Le thème de La servante écarlate, adaptation d’un roman post-apocalyptique de Margaret Atwood où les rares femmes fertiles restantes sont des esclaves sexuelles, pourrait décrocher des prix grâce à son sujet qui résonne avec le climat politique aux Etats-Unis, où beaucoup dénoncent des atteintes aux droits des femmes.

La cérémonie sera retransmise dans le monde entier sur NBC à partir de 17h (01h GMT) et Isabelle Huppert, sacrée meilleure actrice dramatique l’an dernier, fera partie des stars qui monteront sur scène pour remettre des prix, comme Shirley MacLaine, Ricky Martin, Sarah Jessica Parker ou Sharon Stone.