VIDEO. «Downsizing»: Matt Damon, petit par la taille, grand par le talent

COMEDIE Le réalisateur Alexander Payne a choisi de résoudre les problèmes de surpopulation en réduisant les gens…

Caroline Vié

— 

Matt Damon et Kristen Wiig dans Downsizing d'Alexander Payne
Matt Damon et Kristen Wiig dans Downsizing d'Alexander Payne — Paramount Pictures
  • Dans « Downsizing », Matt Damon devient tout petit.
  • Même si son attitude vis-à-vis des affaires de harcèlement sexuel est critiquable, son talent d’acteur reste grand.
  • Cette comédie grinçante se rit de l’Amérique de façon originale.

Chérie, j’ai rétréci Matt Damon ! Tel est le cri que pourrait pousser Alexander Payne, réalisateur de Downsizing. Dans ce film de science-fiction à l’humour grinçant, on réduit les gens à une taille de douze centimètres pour régler les problèmes de surpopulation.

>> A lire aussi : Harcèlement sexuel: Une pétition demande le retrait de Matt Damon du film «Ocean's 8» après ses propos

L’acteur que ses détracteurs trouvent au-dessous de tout en raison de ses réactions jugées trop tièdes au sujet de l’affaire Weinstein confirme ici la taille XXL de son talent. Il a vraiment un don pour dénicher les scénarios originaux et donner la réplique à des comédiens aussi charismatiques que Kristen Wiig et Christopher Waltz.

Il est tout petit !

« Ce que j’aime chez Matt Damon, c’est qu’il peut être crédible en Monsieur Tout-le-monde tout en ayant l’aura d’une star », confie Alexander Payne qui a déjà dirigé des pointures comme Jack Nicholson dans Monsieur Schmidt (2003), George Clooney dans The Descendants (2011) ou Bruce Dern dans Nebraska (2014). Le comédien est épatant en employé qui croit se libérer de ses soucis et s’enrichir en se faisant rapetisser. « Matt a saisi la dimension de ce personnage un peu naïf mais profondément humain qui n’a rien d’un héros ce que devrait favoriser l’identification du spectateur », insiste Payne.

Peu importe la taille !

Bien qu’il ne pèse que quelques centaines de grammes dans le film, le poids de Matt Damon a eu son importance pour que le cinéaste puisse donner vie à son projet. « Downsizing n’aurait jamais vu le jour sans Matt, avoue Alexander Payne. J’ai mis plus de dix ans à financer le film car les producteurs éventuels soutenaient que l’intrigue était trop intelligente pour qu’on puisse rentrer dans nos frais. » Matt Damon a été la première star à relever le défi parce qu’il avait fort envie de travailler avec le réalisateur comme il l’a confié au site Collider. Il sort grandi de cette expérience qui prouve, quelques semaines après la sortie de Bienvenue à Suburbicon, qu’il peut passer d’un rôle de loser cupide à celui d’un brave type.

Il a tout d’un grand !

« Matt Damon me fait penser à Tom Hanks par sa capacité à se réinventer constamment », reconnaît Alexander Payne. La force de l’acteur réside dans sa versatilité, dont il fait une belle démonstration dans cet excellent film qui restitue l’air du temps avec autant d’ironie que d’acuité. Même miniaturisé, Matt Damon est un immense comédien !