VIDEO. «Normandie Nue»: Quand des stars se mettent à poil, elle ne perdent pas de plumes!

COMEDIE Pour cette comédie sociale, François Cluzet rejoint la liste des nombreuses stars qui ont fait du strip-tease à l’écran…

Caroline Vié
— 
Grégory Gadebois dans Normandie Nue de
Grégory Gadebois dans Normandie Nue de — Sévérine Brigeot/Les Films des Tournelles
  • « Normandie nue » est une comédie sociale dans la lignée de « Full Monty ».
  • Les acteurs s’y déshabillent pour dénoncer la vie précaire des éleveurs.
  • Les figurants se sont joints aux acteurs connus pour une scène de nu.

Drôle d’idée pour une star d’enlever tous ses vêtements… C’est pourtant ce que font François Cluzet et François-Xavier Demaison dans Normandie Nue de Philippe Le Guay. Ils prennent la suite de nombreux comédiens et comédiennes, qui l’ont déjà fait par le passé, comme en témoigne la vidéo-dessous.

EMISSION CINE

C’est pour promouvoir leur petit village normand et alerter la population sur leurs conditions de vie pénibles qu'une joyeuse bande menée par Cluzet et Demaison va accepter de faire du strip-tease devant un photographe, au grand dam de Grégory Gadebois en boucher pas du tout enchanté de voir sa jolie épouse prête à suivre le mouvement. Philippe Le Guay a réuni acteurs connus et anonymes pour cette comédie sociale dans la lignée de Full Monty où des chômeurs britanniques s’improvisaient stripteasers.


Pas de corps nus à la campagne

« A la campagne, le corps reste un tabou, explique le réalisateur des Femmes du 6e étage et Alceste à bicyclette dans le dossier de presse. En Normandie, on voit rarement les paysans autrement qu’en bottes et en pantalons. » Philippe Le Guay a enquêté pendant quatre ans pour mieux comprendre les éleveurs et leur façon de vivre avant d’écrire le scénario de cette fantaisie entre documentaire et fiction. « Il y avait un choc des cultures et donc une histoire », explique-t-il pour décrire comment les Normands peinent à accueillir le concept d’une photo de groupe dénudée au centre d’un champ.

Tout le monde à poil !

La réalité a rejoint la fiction quand les 350 figurants du village de l’Orne où le film a été tourné ont accepté à leur tour de se mettre nus pour la scène finale. « Les habitants ont compris qu’ils pourraient exprimer quelque chose de leur condition en participant ensemble à cette photo », insiste Philippe Le Guay. S’ils ne montrent pas tout, ces Normands font preuve d’un beau courage pour cette séquence. « Je ne suis pas allé recruter des modèles à Paris et ça se voit car leurs corps sont loin d’être ceux de mannequins », martèle le cinéaste.



Une ribambelle de fesses

La pudeur des acteurs et des figurants a tout de même été ménagée par Philippe Le Guay qui les a filmés depuis un hélicoptère après leur avoir montré un story-board de la scène pour les rassurer. « Ils se sont lancés comme des enfants qui sautent du grand plongeoir », décrit-il. D’abord réticent, François Cluzet a lui-même fini par jouer le jeu. « Tout à coup, je me suis trouvé face à une ribambelle de fesses », raconte-t-il. Un beau souvenir à l’image de ce film humaniste.