Vidéo. « Fireworks » prouve que l'animation japonaise a une nouvelle vie après Miyazaki

ANIMATION « Fireworks » confirme que le cinéma d’animation japonais récent connaît un renouveau passionnant…

Caroline Vié

— 

Fireworks de Akiyuki Shinbo et Nobuyuki Takeuchi
Fireworks de Akiyuki Shinbo et Nobuyuki Takeuchi — Eurozoom
  • Depuis le départ à la retraite d’Hayao Miyazaki, d’autres réalisateurs ont émergé.
  • « Fireworks » est un fleuron réussi de la nouvelle animation japonaise.
  • Cette histoire de fugue amoureuse regorge d’idées et de poésie.

Alors qu’Hayao Miyazaki a annoncé qu’il sortait de sa retraite, de nombreux réalisateurs brillants ont profité de son absence pour se faire leur place au pays de l’animation japonaise. Fireworks, réalisé par Akiyuki Shinbo et Nobuyuki Takeuchi, constitue un exemple convaincant de ces nouvelles tendances.

>> A lire aussi : VIDEO. Keiichi Hara: Le maître de l'Anime n'aime pas du tout l'animation

Après Miss Hokusai et Your Name, les distributeurs Eurozoom et @Anime ont mis la main sur ce petit bijou librement inspiré d’une œuvre de Shunji Iwai (Hana et Alice mènent l’enquête). « Le film est le résultat de la rencontre un peu magique entre ces trois créateurs », précise le producteur Genki Kawamura dans le dossier de presse. Cette belle histoire de fugue amoureuse entre deux adolescents permet de retrouver des thèmes chers aux productions récentes.

>> A lire aussi : «Miss Hokusai»: Tel père, telle fille

Maux d’ados

Comme dans Your Name, les héros de Fireworks sont de très jeunes gens qui connaissent leurs premiers émois amoureux. La jolie Nazuma cache un douloureux secret et compte sur ses deux prétendants, Norimichi et Yuzuke, pour l’aider à fuir leur petit village.

>> A lire aussi : «Your Name»: Makoto Shinkai donne les clés de son film, phénomène au Japon

Les feux de l’amour

« Les feux d’artifice sont-ils plats ou ronds selon l’endroit d’où on les regarde ? » Telle est la question clé du film, celle que tentent de résoudre les protagonistes tout au long du récit. Cette manifestation festive qui sert de but de promenade aux adolescents rappelle celles de Lou et l’île aux sirènes.

>> A lire aussi : VIDEO. «Lou et l'île aux sirènes» donne envie de danser avec son héroïne craquante

Toucher sa bille

Comme dans la plupart des « anime » (films d’animation japonais), le surnaturel trouve sa place dans l’action. Là, une bille « Moshimo » (ce qui veut dire « si » en japonais) fait voyager le couple dans le temps et l’espace leur permettant d’essayer d’améliorer ce qu’ils ont raté. On pense aux péripéties fantastiques de Your Name.

>> A lire aussi : VIDEO. «Dans un recoin de ce monde» où le Japon vivait avant la bombe

On connaît la chanson

Tous les « anime » regorgent de scènes musicales. Satoru Kosaki livre des mélodies superbes pour Fireworks. L’héroïne exprime ses sentiments par des chansons merveilleusement mises en valeur par une animation fluide et des images d’une grande poésie. Comme les personnages, le spectateur voyage loin du monde réel.

Another wonderful #anime #fireworksanime #fireworksanimemovie

A post shared by Agata Mastalerz (@_i_m_agata) on

Ados des villes, ados des champs

On se croirait dans une toile vue dans Miss Hokuzai tant les paysages de Fireworks sont sublimes. Le Japon citadin, rural et côtier st montré dans toute sa splendeur au gré des promenades des héros. Du phare où les amoureux se réfugient aux champs ensoleillés, l’enchantement est constant avant même de découvrir un univers parallèle riche en surprises.

#fireworksanime #fireworks #anime #bluewater #cute #cinema #showcasecinema

A post shared by Hollie Tatner (@hollietatnerillustration) on