Franck de Lapersonne a disparu d'un film de Fabrice Eboué après s'être engagé au FN

CINEMA Lundi dans « Quotidien », l’humoriste a expliqué qu’il a préféré retourner les scènes avec un autre acteur…

F.R.
— 
Franck de Lapersonne en novembre 2017.
Franck de Lapersonne en novembre 2017. — FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Le petit remplacement. Franck de Lapersonne avait tourné dans Case départ et Le crocodile du Botswanga, les deux premiers films que Fabrice Eboué a coréalisés. Et il devait être au générique de son troisième, Coexister. Le hic, c’est qu’après le tournage, l’acteur s’est engagé au Front national.

Lundi soir, dans Quotidien sur TMC, Fabrice Eboué a confié qu’il avait alors décidé de retourner avec un autre acteur les quelques scènes dans lesquelles apparaissait Franck de Lapersonne.

« Je n’ai rien dit, c’était trop compliqué »

Il ne l’a pour autant pas prévenu. « Je n’ai rien dit, c’était trop compliqué. Le risque, c’était qu’il devienne député et ça devenait alors un film politique, a expliqué l’humoriste. C’était un film pour déconner et qui s’appelait Coexister. Je ne suis pas sûr que ce soit le bon titre après… »

Coexister, sorti en octobre, raconte l’histoire d’un prêtre, d’un imam et d’un rabbin qui forment un groupe musical. La coexistence entre Franck de Lapersonne et le FN n’aura quant à elle pas duré bien longtemps. Après avoir officialisé son soutien à Marine Le Pen en février et essuyé une défaite aux législatives, il a rejoint à l’automne le mouvement  Les Patriotes de Florian Philippot.