Affaire Weinstein: Prise à partie par Rose McGowan, Meryl Streep se défend

CINEMA Dans un communiqué publié lundi, Meryl Streep assure qu’elle n’était pas au courant des agissements d’Harvey Weinstein…

F.R.

— 

Meryl Streep à l'avant-première de «Pentagon Papers», à Washington, en décembre 2017.
Meryl Streep à l'avant-première de «Pentagon Papers», à Washington, en décembre 2017. — Dennis Van Tine/STAR MAX/AP/SIPA

« Cela fait mal d’avoir été attaquée, à longueur de gros titres, par Rose McGowan ce week-end, mais je veux qu’elle sache que je n’étais pas au courant des crimes de Weinstein » Meryl Streep a répondu lundi, dans un communiqué relayé par People, aux critiques de sa consœur qui, samedi, avait écrit sur Twitter : « Je méprise votre hypocrisie ».

« Des actrices, comme Meryl Streep, qui ont joyeusement travaillé pour le monstrueux porc [Harvey Weinstein], seront vêtues de noir aux Golden Globes, afin de protester en silence, avait tweeté Rose McGowan. LE problème, c’est VOTRE SILENCE. Vous irez recevoir une récompense en carton, le souffle coupé par l’émotion, et rien ne changera. » Son message a depuis été supprimé.

« Je me suis tenue près du téléphone toute la journée »

Dans son communiqué, Meryl Streep se défend : « Les acteurs, actrices et cinéastes qui ont fait des films qu’Harvey Weinstein a distribués ne savaient pas tous, avant que ses victimes témoignent, qu’il agressait des femmes, ou qu’il avait violé Rose [McGowan] dans les années 1990 ainsi que d’autres femmes avant ou après. Nous ignorions qu’il avait acheté le silence de ces femmes. »

Et d’ajouter : « Un fond de défense juridique pour les victimes est en cours de création. Des centaines de bonnes âmes de notre industrie y contribueront afin de faire tomber ces bâtards et d’aider les victimes à combattre ce fléau de l’intérieur. »

« Rose a tenu et diffusé des propos erronés sur moi et je voulais qu’elle sache la vérité. Via des amis communs, je lui ai fait passer mon numéro de téléphone personnel dès que j’ai lu les gros titres, raconte Meryl Streep. Je me suis tenue près du téléphone toute la journée d’hier et ce [lundi] matin, en espérant pouvoir faire part de mon respect pour elle et les autres victimes. […] J’espérais qu’elle serait à mon écoute. Cela n’a pas été le cas, mais j’espère qu’elle lira ceci. »