VIDEO. «Drôles de petites bêtes»: Kev Adams était fan des livres avant de prêter sa voix au film

ANIMATION Le comédien s’est amusé à doubler un insecte dans ce délicieux conte animé conçu pour séduire les tout-petits…

Caroline Vié

— 

Drôles de petites bêtes d'Antoon Krings et Arnaud Bouron
Drôles de petites bêtes d'Antoon Krings et Arnaud Bouron — Gebaka
  • « Drôles de petites bêtes » est inspiré des livres pour enfants d’Antoon Krings.
  • Kev Adams et Virginie Efira doublent des insectes dans ce film épique et poétique.
  • Bruno Coulais signe une partition mettant en valeur la richesse visuelle de l’ensemble.

Les plus jeunes spectateurs vont être à la fête et leurs parents se régaleront aussi en les accompagnant voir Drôles de petites bêtes d’ Antoon Krings et Arnaud Bouron. Ce poème animé inspiré des albums parus chez Gallimard a enchanté le Festival d'Annecy avant de sortir en salles en cette fin d’année.

>> A lire aussi : Festival d'Annecy: Les «Drôles de petites bêtes» piquent la curiosité

Des voix de stars

Le grillon Apollon y vole au secours de Marguerite, la reine des abeilles. Menacée par une guêpe, elle est doublée par Virginie Efira, tandis que Kev Adams prête sa voix à Loulou le pou. « Il a grandi avec mes livres, ce qui m’a ému », s’émerveille Antoon Krings qui a souhaité se démarquer de ses albums comme de la série télévisée qui en est inspirée. « Le cinéma, la télévision et l’édition sont des médias différents auxquels il faut s’adapter », précise-t-il à 20 Minutes.

Une nouvelle dimension

Pour ceux qui les connaissent, les livres d’Antoon Kings ont bien été revisités. « Nous n’avons pas voulu animer les peintures d’Antoon, mais donner une nouvelle dimension à son univers », explique le coréalisateur Arnaud Bouron. Ensemble, ils ont donc fait le choix de la 3-D pour donner une ampleur inédite au récit coécrit par Arnand Delalande et Christelle Gonnard. « Cette technique renforce la magie de l’image, insiste Antoon Krings. Elle nous a permis d’essayer de réaliser un film d’auteur grand public. » Une équipe de deux cents personnes les a épaulés en France et au Luxembourg.

Une musique épatante

Si les aventures de ces insectes et d’une chauve-souris craquante séduisent par leurs qualités visuelles, la musique de Bruno Coulais contribue également à transporter le public au cœur d’un jardin enchanté. « J’avais le souvenir de sa partition sur Microsmos et je trouvais que la musique apportait une telle magie à ce film que j’ai eu envie de faire appel à lui », déclare Antoon Krings. Les envolées musicales donnent un souffle épique supplémentaire à l’ensemble.

Des Petites bêtes d’avenir

Des idées ont déjà été lancées pour un deuxième film si Drôles de petites bêtes est un succès. Le charme de ce long-métrage est d’être drôle tout en donnant des envies de nature et de promenades bucoliques. « Cette expérience m’a permis de mesurer tout le chemin parcouru par mes héros depuis que je les ai créés en 1994. Cela m’a donné le vertige », avoue Antoon Krings. Ses premiers lecteurs seront sans doute ravis de faire découvrir son univers magique à leurs enfants. Ils ne seront pas déçus.