La «Justice League» au grand complet
La «Justice League» au grand complet — Warner Bros France

DEVELOPMENT HELL

«Justice League»: Qui a vraiment réalisé le film, Zack Snyder ou Joss Whedon?

Production chaotique, film schizophrène, box-office décevant, « Justice League » a du mal à exister…

Avec 96 millions de dollars de recettes lors de son premier week-end aux Etats-Unis, Justice League réalise le « pire » démarrage pour un film DC, derrière Wonder Woman, Suicide Squad et surtout Batman V Superman. Assassiné par les fans et les critiques, ce dernier avait poussé le studio Warner à changer ses plans pour Justice League et son « DC Extended Universe », qu’il veut dorénavant moins sombre, plus fun, et donc plus proche de la recette à succès de Marvel.

C’est un euphémisme de dire que Justice League a connu une production mouvementée, avec le départ de Zack Snyder à la suite d'un drame familial et l’arrivée de Joss Whedon pour finir le film. En résulte un blockbuster au mieux générique, au pire indigent, divertissant mais frustrant. A qui la faute ?

>> A lire aussi : Et si le meilleur film de 2016 était «Batman V Superman»?

ATTENTION AUX POTENTIELS SPOILERS - ATTENTION AUX POTENTIELS SPOILERS

Snyder V Whedon

Si l’on s’en tient au générique, Zack Snyder est crédité à la réalisation, et Joss Whedon au scénario avec Chris Terrio, oscarisé pour Argo et déjà à l’œuvre sur Batman V Superman. Mais la réalité est plus complexe, car l’auteur de Buffy et des deux Avengers a non seulement réécrit mais aussi retourné de nombreuses scènes, et supervisé la postproduction du film. A l’origine, fort du succès de Man of Steel, Zack Snyder annonce que Superman rencontrera Batman dans la suite, et Warner le signe pour réaliser Justice League 1… et ! Mais Batman V Superman redistribue les cartes : il n’y aura plus qu’un seul film, et une fois le tournage terminé, Zack Snyder fait appel à Joss Whedon pour écrire des scènes additionnelles et apporter de la fraîcheur à l’ensemble. Voilà pour la version officielle.

>> A lire aussi : «Justice League» emballe les fans français

La moustache de Superman

Tout aussi officiel est le passage de flambeau de l’un à l’autre, lorsque Zack Snyder quitte le projet pour s’occuper de sa famille à la suite du suicide de sa fille. Joss Whedon passe ainsi l’été 2017 à retourner des scènes pour plus de 25 millions de dollars, dont certaines avec Henry Cavill en Superman, qui portait une moustache à la Magnum pour Mission : Impossible 6 et a dû la garder lors des reshoots. Elle a été plus ou moins bien effacée numériquement, comme on peut le vérifier dès la « drôle » d’ouverture du film, et sert d’indice pour savoir qui a fait quoi dans Justice League.

>> A lire aussi : Comment Marvel a foutu le bordel à Hollywood (et dans «Justice League»)

Qui a fait quoi ?

C’est devenu le sport favori des fans frustrés depuis la sortie du film, un fil Reddit fait même les comptes scène par scène, d’après les infos d’une source interne au studio : Le premier combat contre Steppenwolf ? Snyder ! Les blagues de Flash ? Whedon ! On apprend ainsi que le retour de Superman a été revu quasiment en intégralité. Un autre témoignage explique que le premier montage de Zack Snyder durait 2h50 et a affolé Warner, entre autres parce que Superman y était méchant une bonne partie du film.

>> «Spider-Man: Homecoming»: Pourquoi encore un reboot et un nouvel acteur?

Une vision iconoclaste

A l’écran comme en coulisses, il apparaît clairement que Warner n’approuvait plus la vision de Zack Snyder des super-héros DC, une vision iconoclaste, irrespectueuse diront certains, mais originale et cohérente. Que Superman devienne méchant n’est pas une aberration au regard de Man of Steel et Batman V Superman, qui le présente comme un Dieu parmi les humains, un alien/étranger qui ne trouvait jamais sa place. Mais ce n’est pas cette version du personnage que veut le public, et donc le studio.

Joss Whedon, lui, semble avoir endossé le rôle d’exécutant pour Warner, avec qui il développe d’ailleurs un film Batgirl. Il a fait de son mieux, dans le temps parti et le cadre fixé. Reste que les images qu’il a mises en boîte - on parle de 30 % du montage final - ne font pas toujours bon ménage avec celles de Zack Snyder, voire ne supportent pas la comparaison. Sans oublier un changement radical du style visuel en post-prod.

Une Director’s Cut ?

Certains spectateurs déçus ont ainsi lancé une pétition pour que Warner sorte le Director’s Cut de Zack Snyder. Possible qu’il soit meilleur, moins qu’il existe. Si de nombreuses scènes ont été coupées (surtout sur Cyborg, Flash Aquaman et le grand méchant Darkseid) pour ramener le métrage à moins de deux heures, il n’est pas dit qu’elles aient été finalisées.

Au mieux, ces fans peuvent espérer un « Zack Snyder Cut » dans plusieurs années, comme Superman 2 a eu le droit à un « Richard Donner Cut » vingt-six ans après son remplacement par Richard Lester en plein tournage. Au pire, ils devront se contenter de la scène du « Knightmare » fait par Bruce Wayne dans Batman V Superman, qui montrait un futur sous l’emprise de Darkseid et Superman (issu du Justice League 2 un temps envisagé ?) mais qui n’a aujourd’hui plus raison d’être et restera donc un rêve inaccessible… ou un mauvais cauchemar, c’est selon.