Affaire Weinstein: Alec Baldwin reconnaît avoir «traité les femmes de manière très sexiste»

PRISE DE CONSCIENCE L’acteur Alec Baldwin, honoré pour sa carrière au Paley Center for Media, a profité de son discours pour reconnaître ses erreurs avec les femmes…

C.B.

— 

Alec Baldwin au déjeuner du Paley Center of Media, à New York, le 2 novembre.
Alec Baldwin au déjeuner du Paley Center of Media, à New York, le 2 novembre. — Patrick Lewis/Starpix/REX/Shutterstock

Alors que l’affaire Weinstein a entraîné de nombreuses révélations sur nombre d’hommes du monde du cinéma, elle a aussi permis une remise en question de certains sur leur comportement. Et Alec Baldwin a décidé, jeudi, de partager ses réflexions sur lui-même alors qu’il recevait les honneurs du Paley Center for Media, à New York, et alors qu’il évoquait le climat qui règne à Hollywood depuis les révélations sur le producteur.

J’ai indéniablement traité les femmes d’une manière très sexiste. J’ai intimidé des femmes. J’ai ignoré des femmes. J’ai sous-estimé des femmes. »

L’acteur de 59 ans a reconnu ne pas s’être toujours bien comporté avec le sexe opposé, rapporte le Hollywood Reporter : « De temps à autre, j’ai fait ce que beaucoup d’hommes font, c’est-à-dire… Lorsque vous ne traitez pas les femmes de la même manière que vous traitez les hommes, a expliqué Alec Baldwin. Vous ne le faites pas. Je suis d’une génération qui ne le fait pas et j’aimerais que cela change. J’aimerais vraiment que cela change. »

Les témoignages lui ont « ouvert les yeux »

Selon lui, les inégalités hommes-femmes qui régissent les rapports hollywoodiens portent atteinte au cinéma américain : « Je pense qu’une grande partie de ce problème fait du mal à notre business, estime celui qui a gagné un Emmy Award en septembre pour son imitation de Donald Trump. Cela le rend moins productif. » Il a expliqué que les dizaines de témoignages de femmes ces dernières semaines lui avaient « ouvert les yeux ».

« Je savais certaines choses, qu’il y avait des rumeurs de choses qui arrivaient à des gens, mais je n’en connaissais pas forcément la portée […] Nous devons adopter une nouvelle vigilance, pour nous assurer que tout le monde est à l’aise et que nous fassions ensemble le travail que nous avons à faire. » Une belle manière d’assumer sa prise de conscience.