«20 Minutes» en 1984: Robert Zemeckis tourne « Retour vers le futur » avec Eric Stoltz

TOURNAGE A l’occasion de la saison 2 de « Stranger Things », qui débarque sur Netflix, « 20 Minutes » fait un voyage dans le temps, direction le 27 octobre 1984, et imagine les articles que le service Culture aurait signés ce jour-là…

V. J.

— 

Extrait du film «Retour vers le futur» (1985).
Extrait du film «Retour vers le futur» (1985). — REX FEATURES/SIPA

Action ? Ça tourne… vers le futur ! Le réalisateur Robert Zemeckis a donné le premier coup de manivelle de son nouveau film Retour vers le futur, produit par Steven Spielberg. C’est la troisième fois que les deux hommes collaborent ensemble, après Crazy Day et La Grosse Magouille. Deux flops au box-office... Faut-il s’attendre à un nouvel échec avec Retour vers le futur, dont le script tourne depuis plusieurs années à Hollywood et a été refusé par plusieurs studios ?

>> «Retour vers le futur»: «Le film aurait pu être une catastrophe», se souvient Zemeckis

Une DeLorean à remonter le temps

Marty McFly est un lycéen rebelle et ami de l’excentrique professeur Emmett Brown. Ce dernier a inventé ce qui ressemble bien à une machine à voyager dans le temps, enfin « machine », plutôt une voiture modèleDeLorean DMC-12. Marty monte dedans et se retrouve en… 1955 !

>> «Retour vers le futur» a 30 ans: Redécouvrez les répliques cultes du film

Pour interpréter le jeune Marty, Zemeckis et Spielberg ont jeté leur dévolu sur Eric Stoltz, repéré pour son rôle de malade dans le film Mask. Leur premier choix était Michael J. Fox, mais l’acteur est sous contrat pour la série Sacrée famille et n’était pas disponible. Christopher Lloyd, Crispin Glover, Lea Thompson et Melora Hardin complètent le casting du film, dont la sortie est prévue pour mars 1985.

Flash Forward

>>> Après quatre semaines de tournage, Robert Zemeckis prend conscience qu’Eric Stoltz est une erreur de casting. L’acteur est d’accord. Spielberg met trois millions de dollars de plus sur la table, sur un budget initial de 14, pour des reshoots. L’équipe veut vraiment Michael J. Fox, et passe un deal avec le producteur de Sacrée famille. Le comédien tournera en journée pour la série, le soir pour le film. Après 100 jours de travail acharné, et à peine cinq heures de sommeil par jour pour Michael J. Fox, le tournage s’achève en avril 1985, pour une sortie à l’été. La légende est en route. « Une route ? Là où on va, on n’a pas besoin… de route. » <<<