Emmanuelle Seigner: «J'ai évolué en tant qu'actrice en prenant de la maturité»

THRILLER La comédienne retrouve le cinéaste, son époux à la ville, pour « D’après une histoire vraie », inspiré d’un best-seller de Delphine Le Vigan…

Caroline Vié
Emmanuelle Seigner dans D'après une histoire vraie de Roman Polanski
Emmanuelle Seigner dans D'après une histoire vraie de Roman Polanski — Carole Bethuel/Mars Films
  • Le thriller « D’après une histoire vraie » donne à Emmanuelle Seigner le rôle d'une romancière envoûtée par une fan.
  • Eva Green incarne cette femme étrange qui s’immisce dans sa vie.
  • Roman Polanski a attribué aux deux comédiennes des rôles complémentaires en s'appuyant sur le roman et en s'amusant visiblement beaucoup.

Emmanuelle Seigner est de nouveau dirigée par Roman Polanski, son époux à la ville, dans D’après une histoire vraie, présenté à Cannes cette année. Elle donne la réplique à Eva Green dans ce thriller inspiré du best-seller de Delphine de Vigan. Le réalisateur fait, quant à lui, l’objet d’un hommage controversé à la Cinémathèque compte tenu des accusations d'agressions sexuelles dont il fait l'objet. Récemment, une artiste vient de l’accuser de l’avoir sexuellement agressée en 1975 alors qu’elle n’avait que 10 ans et posait pour lui.


En pleine dépression

Dans ce film intrigant, il confie à sa compagne le rôle d’une romancière en pleine dépression après un énorme succès et à sa partenaire celui d’une fan mystérieuse qui s’immisce dans la vie de la femme de lettres. « Mon personnage est au bout du rouleau car elle se sent coupable d’avoir obtenu un triomphe en s’inspirant du suicide de sa mère, explique-t-elle à 20 Minutes. C’est parce qu’elle est en position de faiblesse qu’elle laisse cette intruse prendre une telle emprise sur elle. »


Changement de rôle

Au départ, Roman Polanski souhaitait confier le rôle de la persécutrice à Emmanuelle Seigner mais elle l’en a dissuadé. « J’avais déjà incarné ce type de femmes fortes dans don film La Vénus à la fourrure. Je trouvais donc plus intéressant de me transformer en victime, afin d’explorer une autre facette de ma personnalité. » La comédienne n’est pas ménagée par un scénario qui l’a fait glisser tout doucement dans la folie et la dépendance. Sa longue descente aux enfers est méticuleusement captée par un réalisateur jouant avec ses nerfs comme avec ceux du spectateur.


Emmanuelle Seigner affiche un soutien absolu à son époux , insistant sur le «respect» dont il fait preuve envers ses actrices. C’est en 1988, pour Frantic, que la comédienne a tourné avec Roman Polanski pour la première fois. « J’ai évolué en tant qu’actrice en prenant de la maturité, confie-t-elle mais Roman n’a pas changé. Il ne fait pas un cinéma de vieux. » D’après une histoire vraie marque la cinquième collaboration entre Emmanuelle Seigner et le cinéaste. « Roman est à la fois très attentif et très exigeant », D’après une histoire vraie permet au réalisateur de Répulsion et de Rosemary’s baby de renouer avec ces thrillers au féminin qu’il maîtrise.