Lars von Trier dément les accusations de Björk

HARCELEMENT Björk a publié un message dimanche où elle expliquait avoir été victime de harcèlement sexuel sur le tournage de « Dancer in the Dark »…

L.B.

— 

Lars von Trier à la Berlinale
Lars von Trier à la Berlinale — WENN

Lars von Trier a réagi lundi aux accusations de Björk dans le quotidien danois Jyllands-Posten. « Ce n’est pas le cas. Nous ne nous entendions pas, c’est un fait… D’un autre côté, elle a offert l’une des plus grandes performances que j’ai pu voir dans mes films », a-t-il lancé.

Le producteur Peter Aalbæk Jensen, associé à Lars von Trier pour de nombreux films, a ajouté : « Si je me souviens bien, nous étions les victimes. Cette femme était plus forte que Lars von Trier et moi et même plus forte que nous deux réunis », a-t-il affirmé.

« J’ai mis plusieurs années pour me rétablir »

Björk a publié un message dimanche, en réaction aux accusations d’agressions sexuelles et de viol à l’encontre du magnat de Hollywood Harvey Weinstein, où elle expliquait, sans jamais donner son nom, avoir été harcelée.

« J’ai pris conscience qu’un réalisateur qui touche et harcèle ses actrices est universel et l’industrie du cinéma le permet. Lorsque j’ai éconduit le réalisateur plusieurs fois, il m’a boudée et m’a punie. Il m’a fait apparaître comme le personnage difficile auprès de son équipe, en raison de ma force et du fait que je n’avais rien à perdre, n’ayant aucune ambition dans le monde du cinéma. Je suis partie et j’ai mis plusieurs années pour me rétablir », avait expliqué Björk.

Depuis le début de l’affaire Weinstein, de nombreuses célébrités ont brisé le silence.