Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
ETATS-UNISLe producteur Harvey Weinstein licencié

Affaire Harvey Weinstein: Le producteur empêtré dans un scandale sexuel licencié

ETATS-UNIS
Harvey Weinstein est accusé par plusieurs femmes d’avoir tenté de les masser, de les avoir forcées à le regarder nu ou d’avoir promis de favoriser leur carrière contre des faveurs sexuelles...
Harvey Weinstein en janvier 2016.
Harvey Weinstein en janvier 2016. - Richard Shotwell/AP/SIPA
Mathias Cena

M.C. avec AFP

La chute de l’un des plus producteurs les plus puissants d’Hollywood a été rapide. Harvey Weinstein, accusé de harcèlement sexuel, a été licencié dimanche par le conseil d’administration de la maison de production qu’il a co-fondée, selon un communiqué de la Weinstein Company.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« A la lumière de nouvelles informations qui ont éclaté ces derniers jours sur la mauvaise conduite de Harvey Weinstein, les directeurs de la Weinstein Company - Robert Weinstein, Lance Maerov, Richard Koenigsberg et Tarak Ben Ammar - ont décidé, et ont informé Harvey Weinstein, que son travail à la Weinstein Company était terminé, avec effet immédiat », a annoncé la direction dans un communiqué cité par les médias américains.

Une « manifestation extrême » de l’inégalité hommes-femmes

Le licenciement de Harvey Weinstein intervient trois jours après la publication dans le New York Times d’une enquête révélant une série d’accusations de harcèlement sexuel à son encontre. Le producteur est accusé par plusieurs femmes, dont les actrices vedettes Ashley Judd et Rose McGowan d’avoir tenté de les masser, de les avoir forcées à le regarder nu ou d’avoir promis de favoriser leur carrière contre des faveurs sexuelles. Il avait présenté jeudi ses excuses et déclaré se mettre en « congé ».

Plusieurs stars féminines du grand écran, comme Lena Dunham ou Brie Larson, avaient exprimé leur « dégoût » à la suite des révélations du New York Times, estimant que cette affaire était une manifestation extrême de l’inégalité hommes-femmes prégnante à Hollywood.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Co-fondateur, avec son frère Bob, des maisons de production Miramax et de The Weinstein Company, il a accumulé les récompenses les plus prestigieuses du septième art, à Cannes ou aux Oscars notamment.

Sujets liés