Disney sort une version maorie de  «Vaiana» pour se faire pardonner

ANIMATION A sa sortie en 2016, le film n’avait pas fait l’unanimité dans les îles du Pacifique…

A.D.

— 

Vaiana, la légende du bout de monde de John Musker et Ron Clements
Vaiana, la légende du bout de monde de John Musker et Ron Clements — Disney France

Avec ce dessin animé, Disney s’était mis le Pacifique à dos. A sa sortie en 2016, Vaiana, la légende du bout du mondeavait créé  la polémique dans certaines îles du Pacifique. Les célèbres studios d’animation s’étaient vus accusés d’accumuler les clichés d’une part, et de pillage culturel d’autre part. Après avoir été traduit en tahitien, Vaiana, la légende du bout du monde a été entièrement doublé en maori, la langue du peuple autochtone de Nouvelle-Zélande.

Un vrai succès en Nouvelle-Zélande…

Cette version maorie a été diffusée gratuitement du 11 au 17 septembre dans une trentaine de salles de cinéma dans tout le pays pendant la semaine pour la promotion de la langue maorie. Et même si, sur 4,7 millions de Néo-Zélandais, seuls 125.000 parlent cette langue, les séances ont affiché complet dans toutes les salles.

… Après des maladresses

Les aventures de cette princesse polynésienne véhiculaient notamment de nombreux clichés, comme la vision paradisiaque des îles, pourtant abîmées par la colonisation britannique.

L’apparence physique d’un des personnages principaux, Maui, et surtout le costume du héros dans les produits dérivés, jugés irrespectueux, avait provoqué, la colère sur les réseaux sociaux. Marama Fox, codirigeante du parti Maori de Nouvelle-Zélande, avait alors accusé le groupe américain de « faire de l’argent sur le dos de l’histoire et des croyances des autres ». La société américaine avait alors retiré le déguisement de la vente.