VIDEO. «Les clowns ? J’en tremble de peur»

VOUS TEMOIGNEZ Alors que « Ça » sort au cinéma ce mercredi, les internautes de 20 Minutes nous racontent leur coulrophobie…

Adrien Briand

— 

Photo extraite du film «Ca»
Photo extraite du film «Ca» — Copyright 2017

Vous trouvez les clowns très mignons ? Eux, pas du tout. Les coulrophobes, ou phobiques des clowns, ont le plus grand mal à ne pas ressentir d’aversion envers ces personnages souvent appréciés des enfants. Et à plus forte raison lorsque ceux-ci sont le sujet de films d’horreur, à l’image de « Ça », adapté du roman éponyme de Stéphane King et qui  ressort au cinéma ce mercredi. Ce n'est pas un blague, même si leur phobie en fait sourire certains... Pourtant, entre sueurs, traumatismes et même vomissements, nos internautes assurent que cette peur, présente dès l’enfance, est bien réelle.

>> A lire aussi : VIDEO. Cinq raisons d'avoir (vraiment) peur des clowns

 

>> A lire aussi : VIDEO. L'adaptation au cinéma du roman de Stephen King «Ça» est réussie

« J’ai regardé la première version de ‘Ça’ sortie en 1990 alors que j’avais à peine 7 ans. Ce film m’a terrifiée. Ma cousine m’a ensuite fait une blague : elle est venue en rampant vers mon lit avec une perruque de clown. Je m’en souviendrai jusqu’à la mort ! J’ai hurlé et réveillé toute la famille. Depuis, la vue des clowns m’est insupportable », nous raconte Jessie. Et elle est loin d'être la seule à livrer un témoignage aussi saisissant. Sarah a par exemple été « traumatisée » par la scène de l’égout, au point d’être en « plein travail dessus en ce moment » pour mieux vivre avec cette phobie. Il faut dire que jusqu'ici, à chaque fois qu’elle voyait le clown sinistre de ce film, elle était « prise de crises de panique et de sanglots ».

Ce qui est toujours le cas pour Justine, même à l’âge adulte : « Lorsque je vois un quelconque clown, j’ai des suées, des étourdissements et une envie de vomir. Le soir même, je dors avec la lumière allumée… voire je ne dors pas du tout. » Pire, pour Carole, ce dégoût s’est étendu à toutes les personnes « qui se déguisent au point d’être méconnaissables ». « Étant animatrice pour enfants, ce n’est pas toujours évident de sourire en voyant des clowns alors que je n’ai qu’une envie… fuir ! »

>> A lire aussi : VIDEO. Les clowns sèment la panique aux États-Unis

« Ceux qui sont blindés de maquillage me dérangent »

Mais pas besoin du film culte pour être coulrophobe. Même si elle n’en est pas au point de « paniquer », Vanessa est en fait d’abord apeurée par « ceux qui sont blindés de maquillage ». Même son de cloche pour Fleur, qui explique cela par le fait que le-dit maquillage « ne permet pas de savoir ce qu’ils pensent ».

>> A lire aussi : Une chasse aux clowns démoniaques hystérise l’université Penn State

Enfin, parfois, l’origine peut en être beaucoup plus mystérieuse. Marie raconte que son « petit-fils de 5 ans a frôlé l’épilepsie » à la vue du clip de « Clown », un morceau de Soprano. « Nous ne savons pas du tout ce qui a bien pu se passer je vous l’assure. Nous avons même tenté de remettre le clip mais il s’est sauvé en hurlant et en pleurant ». Vous êtes sûre que c’est pas à cause du morceau lui-même ?