VIDEO. Mostra de Venise 2017: Lion d'or pour «The Shape of Water» de Guillermo del Toro

PALMARES Egalement au palmarès, le jeune réalisateur français Xavier Legrand, prix de la mise en scène pour «Jusqu’à la garde», et Charlotte Ramplig, meilleure actrice pour «Hannah»…

20 Minutes avec AFP

— 

Guillermo del Toro, lauréat du Lion d'or pour «The Shape of  Water» à la Mostra de Venise 2017
Guillermo del Toro, lauréat du Lion d'or pour «The Shape of Water» à la Mostra de Venise 2017 — Domenico Stinellis/AP/SIPA

C’est une belle surprise, et la preuve que le cinéma de genre a sa place dans les festivals de renom, et même aux palmarès. La Mostra de Venise a ainsi récompensé samedi le coup de cœur du public en décernant le Lion d’or du meilleur film au cinéaste mexicain Guillermo del Toro pour The Shape of Water, un conte fantasmagorique sur l’histoire d’amour entre une muette rêveuse et une étrange créature amphibienne. Le film, projeté la semaine dernière, avait été salué  par de chauds applaudissements et des critiques enthousiastes.

>> Mostra de Venise 2017: Une vague de films anglo-saxons et un Lion d'Or pour Robert Redford et Jane Fonda

« Vous pouvez faire tout ce que vous voulez »

« Le conte de fées est l’antidote parfait contre le cynisme, car il touche les émotions », a déclaré le réalisateur du Labyrinthe de Pan, Hellboy ou Pacific Rim. Si vous restez pur et fidèle à votre croyance, à ce que vous croyez vraiment, dans mon cas aux monstres, vous pouvez faire tout ce que vous voulez. » Guillermo del Toro a dédié son film à tous les « réalisateurs mexicains et latino-américains qui rêvent de faire quelque chose en forme de parabole, mais à qui on dit que ce n’est pas possible. C’est possible. »

>> A lire aussi : Michael Jackson va faire frémir le festival de Venise

Charlotte Rampling, meilleure actrice pour Hannah

L’autre grand vainqueur de cette 74e Mostra est le jeune réalisateur français Xavier Legrand qui a obtenu deux prix, celui de la première œuvre et le Lion d’argent de la meilleure mise en scène pour son premier long-métrage, Jusqu’à la garde, qui traite des violences faites aux femmes.

Le jury de la Mostra a par ailleurs décerné la coupe Volpi du meilleur acteur au Palestinien Kamel El Basha pour son interprétation dans le film du Libanais Ziad Doueiri, L’insulte. Le prix de la meilleure actrice est revenu à la Britannique Charlotte Rampling pour son rôle dans le film Hannah, coproduction franco-belgo-italienne du jeune réalisateur italien Andrea Pallaoro. Le film du Britannique Martin McDonagh, Three Billboards outside Ebbing, Missouri, qui avait reçu un accueil très enthousiaste de la critique, a de son côté reçu le prix du meilleur scénario.