La belle Ellen Page fait craquer Hollywood

Caroline Vié - ©2008 20 minutes

— 

C'est la petite star qui monte. Citée aux Golden Globes et aux Oscar pour le rôle-titre de Juno, Ellen Page apporte une présence lumineuse, entre maturité et naïveté, à son personnage de lycéenne enceinte. « J'aime les rôles qui sortent de l'ordinaire et qui brocardent l'image superficielle des adolescents que projettent les médias », proclame la Canadienne d'à peine 20 ans. Elle a pourtant déjà passé la moitié de sa courte existence à faire l'actrice. Des séries télévisées dans son pays natal, puis Hard Candy de David Slade, où elle joue au chat et à la souris avec un pédophile, et surtout X-Men : l'affrontement final de Brett Ratner, où elle campe la mutante Kitty Pride, ont forgé son caractère bien trempé. « Mes critères de choix sont l'originalité, explique-t-elle. Je n'aime pas l'eau tiède ! »

Tiède, le personnage de Juno ne l'est pas. Cette ado au ventre proéminent choisit elle-même les parents adoptifs de son futur bébé et assume sa grossesse sans se soucier des mauvaises langues. « Je lui ressemble par mon côté déterminé, confie Ellen. Je trace ma route sans me laisser influencer par les phénomènes de mode. » Une superbe scène où Juno fait mine de se pendre avec un rouleau de réglisse géant avant de le croquer symbolise l'énergie dévorante de cette enfant du siècle. « C'est moi qui aie eu l'idée de lui faire manger la réglisse, avoue Ellen. Pour moi, l'adolescence, c'est une montagne russe : on passe de la dépression à l'insouciance en un clin d'oeil. » L'actrice doit maintenant faire face à sa célébrité naissante. « Les fans doivent me trouver sotte car je ne sais jamais quoi leur dire... Mais j'y travaille... », murmure-­t-elle dans un sourire.