VIDEO. Secrets de tournage: «Dunkerque» doit beaucoup à la ville (et réciproquement)

COULISSES De grands faits guerriers, des éclats de rire adolescents et un suspense policier attendent le spectateur dans des salles climatisées…

Caroline Vié, Thomas Lemoine et Émilie Petit
— 
«Dunkerque», le nouveau film de Christopher Nolan
«Dunkerque», le nouveau film de Christopher Nolan — Melinda Sue Gordon
  • « Dunkerque » de Christopher Nolan fait revivre un grand moment d’Histoire.
  • « La Colle » permet de partager la punition d’une bande de lycéens.
  • « Baby Driver » suit, en musique, les aventures d’un chauffeur pour gangsters.

Qui a envie de fraîcheur et d’émotions trouvera son bonheur au cinéma. De la compassion devant une reconstitution brillante d’un moment unique pendant la Deuxième Guerre mondiale, du rire face à des lycéens coincés dans une boucle spatio-temporelle et du suspense avec un chauffeur surdoué qui tente d’échapper à la délinquance par amour.

Un tiercé riche en contrastes

Christopher Nolan fait revivre l’évacuation des troupes alliées en 1940 dans Dunkerque. Ce film magistral a bénéficié de la collaboration de la ville où les opérations ont été recréées : une opération qui dont la ville et la  région profitent aussi en retour.

>> A lire aussi : VIDEO. «Dunkerque»: Le cours magistral de Christopher Nolan

Alexandre Castagnetti fait partager La Colle de lycéens punis et coincés dans une journée sans fin. Ces derniers revivent inlassablement leur journée de classe dans cette fantaisie romantique interprétée par de jeunes acteurs bourrés de talents. Idéal pour s’aérer les méninges.

>> A lire aussi : VIDEO. «La Colle» n'a rien d'une punition, bien au contraire

Echapper à l’emprise du parrain Kevin Spacey

Edgar Wright offre un beau rôle à Ansel Elgort dans Baby Driver. Cet as du volant juvénile tente d’échapper à l’emprise du parrain Kevin Spacey pour les beaux yeux de Lily James. Une bande-son très rock rythme ces aventures bourrées de suspense et d’action à couper le souffle.

>> A lire aussi : VIDEO. «Baby Driver» : Ansel Elgort truffe son film de références, entre «Drive» et «La La Land»