VIDEO. Océanerosemarie: «Les héroïnes d'"Embrasse-moi!" sont lesbiennes, et alors?»

COMEDIE Fantaisie tendre, « Embrasse-moi ! » fait souffler un vent de tendresse sur l’histoire de deux femmes qui s’aiment…

Caroline Vié

— 

Alice Pol et Océanerosemarie dans Embrasse-moi! d'Océanerosemarie et Cyprien Vial
Alice Pol et Océanerosemarie dans Embrasse-moi! d'Océanerosemarie et Cyprien Vial — Christophe Brachet/Haut et Court
  • Océanerosemarie signe une comédie romantique autour d’un couple de femmes.
  • L’homosexualité n’est pas le sujet principal de ce «feel good movie».
  • Le film a été très bien reçu lors des avant-premières.

Dans Embrasse-moi !, une ostéopathe lesbienne au cœur d’artichaut tombe raide dingue d’une photographe. Elles semblent faites l’une pour l’autre et tout irait pour le mieux si les ex de l’une et le travail de l’autre ne mettaient pas des bâtons dans les roues de leur amour naissant.

Océanerosemarie, actrice, mais aussi coréalisatrice et coscénariste avec Cyprien Vial, réalisateur de Bébé Tigre, forme un couple assorti avec Alice Pol dans cette comédie romantique autour de deux femmes. « J’en avais assez des films de coming out. Les héroïnes d’Embrasse-moi ! sont lesbiennes et alors ? Il n’y a pas de suspense là dessus, on le sait dès le début », confie Océanerosemerie à 20 Minutes. L’enjeu du film n’est pas de savoir si elles aiment les femmes, mais si elles vont finir ensemble.

Découverte avec le one woman show et la BD La lesbienne invisible (Delcourt), la jeune femme s’est également entourée de Michèle Laroque et Laure Calamy pour créer une galerie de portraits bien croqués.

Loin de « Gazon maudit »

Sa première fantaisie cinématographique, l’actrice cinéaste l’a voulue résolument solaire et joyeuse. « A ma connaissance, il n’y a pas vraiment de comédie française mettant en vedette deux femmes qui s’aiment, insiste-t-elle. A part Gazon maudit qui est sympa mais un brin caricatural. A quinze ans, ce film m’a fait croire que les lesbiennes fumaient toutes le cigare, ce qui me glaçait le sang. J’avais peur d’être obligée de ressembler au personnage de Josiane Balasko ou de ne pouvoir coucher qu’avec ce genre de femmes. » Embrasse-moi ! torpille joyeusement cette idée reçue et de nombreuses autres.

A la fois femme et lesbienne

« Les lesbiennes sont plus représentées qu’autrefois dans les films et les séries comme en témoigne le personnage de Camille Cottin dans Dix pour cent mais il y a encore du travail car nous subissons encore trop souvent la double discrimination d’être à la fois femmes et homosexuelles », insiste Océanerosemarie.

La bonne réception du film dans les nombreuses avant-premières montre que tous les publics craquent pour Embrasse-moi ! « Un spectateur est venu me confier qu’il avait vite oublié qu’il s’agit de lesbiennes et qu’il avait bien ri », raconte Océanerosemarie. Son humour tendre et son sens de l’autodérision séduisent. « Nous montrons que les problèmes de la vie à deux sont les mêmes quelle que soit son orientation sexuelle », martèle-t-elle. Avant de se mettre à l’écriture d’un nouveau scénario, elle passera une partie de son été en Avignon pour présenter son spectacle Chatons violents.

Shooting #EmbrasseMoi ! @barbieturix #wetforme ♥️

A post shared by océanerosemarie (@oceane_rose_marie) on