«Moi, moche et méchant 3»: Les Minions perdent leur créateur, mais pas sa voix

FESTIVAL D'ANNECY Après dix ans avec ses créatures, le Français Pierre Coffin a annoncé à Annecy qu’il ne réalisera pas « Les Minions 2 »…

De notre envoyée spéciale à Annecy, Caroline Vié

— 

Moi, moche et méchant 3 de Pierre Coffin
Moi, moche et méchant 3 de Pierre Coffin — Universal

Pierre Coffin préside à la destinée des Minions depuis le premier Moi, moche et méchant sorti en 2010. Le Français, qui voit la vie en jaune depuis la création des bestioles il y a près de dix ans, était à Annecy ce mercredi pour présenter le troisième opus de la saga (sortie en salles le 5 juillet) avec une certaine émotion. Le héros Gru y rencontre son frère jumeau qui se révèle aussi jovial que lui est bourru !

>> A lire aussi : L’omniprésence des Minions fait «peur» à leur papa

« Je pourrais dire que, comme bien des réalisateurs prestigieux, j’ai fait ma trilogie, plaisante Pierre Coffin, mais il est temps pour moi de me consacrer à des projets plus personnels. » Moi, moche et méchant 3, présenté lors d’une projection triomphale au festival, lui a permis de clore en beauté cette période de sa carrière. « C’est toujours un bonheur de venir montrer un film ici car le public, amoureux d’animation, est bienveillant », commente-t-il.

Les Minions, toujours aussi populaires

« A force de voir des Minions partout, j’en étais venu à me demander s’ils ne lassaient pas les gens. J’ai posé la question au producteurChris Meledandri qui a lancé une étude prouvant que ces créatures plaisent toujours autant », confie Pierre Coffin à 20 Minutes. Non content d’avoir contribué à leur design et à leur animation, c’est aussi le Français de 50 ans qui prête sa voix aux adorables petites gélules jaunes. « Je ne suis pas fâché avec le studio Illumination, précise-t-il et je compte bien continuer à les doubler pour les prochains films. Je ne suis pas prêt à déléguer ce poste-là. » Ses créations vocales sont une des raisons du succès des personnages.

Deux films en projets

Les Minions, Pierre Coffin les aime toujours mais il a envie de s’essayer à plus de liberté et de recommencer à dessiner sans contrainte. « Je dois encore deux films à Illumination et je garde des attaches avec le studio car il n’y a aucun malaise entre nous. Je les ai juste convaincus de me trouver d’autres projets », insiste-t-il. Si Les Minions 2 est déjà en chantier, Coffin ne ressent visiblement aucune nostalgie à ne pas participer à sa réalisation. « Je ne sais pas encore précisément ce que je vais faire, sans doute passer plus de temps à animer mes personnages car, sur les dernières productions, j’avais plus un rôle de chef d’équipe que de dessinateur. » On est impatient de voir ça.