«Wonder Woman»: Le film interdit au Liban à cause de l'origine et des convictions de Gal Gadot?

CENSURE Le film « Wonder Woman » pourrait être interdit de sortie au Liban, notamment parce que son actrice, Gal Gadot, est israélienne…

C.B.
— 
L'actrice Gal Gadot, le 27 mai à Mexico.
L'actrice Gal Gadot, le 27 mai à Mexico. — Rebecca Blackwell/AP/SIPA

Wonder Woman interdite au Liban ? C’est en tout cas la demande qu’a faite Alain Hakim, son ministre de l’Économie, après que les réseaux sociaux se soient enflammés. La raison de ce déchaînement des passions s’appelle Gal Gadot, l’actrice principale du film, à la fois israélienne et avec des convictions politiques qui déplaisent aux Libanais.

En effet, l’actrice, qui a fait un service militaire de deux ans, comme tous les Israéliens, en tant qu’instructrice au combat, avait soutenu publiquement les forces israéliennes « qui risquent leurs vies contre les risques horribles conduits pas le Hamas », durant la guerre de Gaza en 2014.

Un précédent avec « Batman Vs Superman »

Le film Batman V Superman, dans lequel jouait cette même actrice, avait connu un problème identique au moment de sa sortie, avant d’être finalement diffusé sur les écrans libanais. L’avant-première, prévue le 1er juin à Beyrouth, serait pour le moment maintenue, même si un tweet de Grand Cinéma Liban affirme que le film est censuré.