Comment Will Smith a secoué le festival de Cannes (enfin il a essayé)

FESTIVAL Le festival de Cannes, c’est le strass, les paillettes, les films et cette année un peu plus de fun grâce à Will Smith…

V. J.

— 

Will Smith en forme au gala de l'amfAR à Cannes le 25 mai 2017
Will Smith en forme au gala de l'amfAR à Cannes le 25 mai 2017 — WP#JRAK/WENN.COM/SIPA

Du président Pedro Almodóvar à Jessica Chastain ou Park Chan Wook, le jury du festival n’était quasiment constitué que d’habitués de la Croisette. Tous sauf Will Smith, qui aurait pu passer pour une erreur de casting mais s’est révélé au fil de la quinzaine comme la surprise de cette édition anniversaire. Rien qu’à la cérémonie de remises des prix dimanche soir, il a gentiment taclé Pedro et a imité Nicole Kidman. Will Smith,le prince frais de Cannes ?

>> Festival de Cannes: C'est quoi le bordel avec les films Netflix?

Will versus Pedro

Dès la conférence de presse du jury de début de festival, Will Smith a affirmé sa différence, montré qu’il n’était pas dans le même bateau que son président. Lorsqu’en pleine polémique Netflix, Pedro Almodvar déclare qu’il ne conçoit pas que la Palme d’or ne sorte pas en salle, l’acteur américain rétorque que, pour lui, « leurs productions ne changent rien la fréquentation en salle ». Au contraire, la plate-forme a permis « à sa famille de voir des films auxquels elle n’aurait pas eu accès autrement ». Bim. Même s’il faut savoir que le prochain film de Will Smith, Bright, sort en décembre prochain… sur Netflix.

Re-bim lors de la soirée de clôture, tout d’abord lorsque, invité à remettre un prix spécial à Nicole Kidman, Will Smith prend la parole, grillant la priorité à Pedro Almodóvar, puis lors dela conférence de presse post-cérémonie : « Tout a été harmonieux et facile, il fallait juste que Pedro Almodóvar arrête ses blagues… Bien sûr, c’est une plaisanterie. » En fait, tout n’aurait pas été si harmonieux et facile, des rumeurs racontent que les deux hommes ne se seraient pas très bien entendus en coulisses.

>> A lire aussi : La palme d'or n'était pas le premier choix de Pedro Almodovar

Plus de diversité

Pendant que la maîtresse de cérémonie, Monica Bellucci, appelait sur scène à plus de femmes et de réalisatrices dans les prochaines sélections, Will Smith en rajoutait une couche en conférence de presse sur la diversité : « Un ou plusieurs noirs ne feraient pas de mal non plus, mais on parlera de ça une autre fois ». Il faut dire que la photo anniversaire des réalisateurs palmés avait fait polémique sur les réseaux sociaux avec tous ses hommes blancs et une seule femme (Jane Campion), là dans le coin.

>> A lire aussi : Festival de Cannes: Will Smith joue au commissaire-priseur

Le showman

Il était content d’être là. Pendant 15 jours, Will Smith a arboré son plus grand sourire, que ce soit en public ou en privé. L’acteur prenait le temps de signer des autographes, de gratifier le monde d’une petite danse ou de s’afficher complice avec les autres jurés. Une positive attitude qu’il avait sur le tapis rouge mais également en coulisses. En effet, selon les échos et même si ce n’était pas la love parade avec Pedro, il aurait en effet assuré la bonne ambiance au sein du jury toute la durée du festival. Merci qui ?

Lors du dernier soir, l’acteur s’est même permis une imitation de Nicole Kidman aussi courte que mémorable. En revanche, ne jamais sous-estimer Benjamin Biolay, le chanteur a réussi en une chanson à nous plomber notre Will. Bon ok, c’est drôle.