Festival de Cannes: Palme d'or et autres prix... le palmarès complet

CINEMA La 70e édition du Festival de Cannes a prix fin dimanche soir, avec une Palme suédoise...

Anne Demoulin

— 

Le Suédois Ruben Östlund a remporté la Palme d'or du 70e Festival de Cannes avec le film «The Square».
Le Suédois Ruben Östlund a remporté la Palme d'or du 70e Festival de Cannes avec le film «The Square». — David Fisher/Shuttersto/SIPA

Qui remportera la Palme d’or incrustée de diamants, signée Chopard, de la 70e édition du Festival de Cannes ? Au total, 19 films étaient en compétition. Alors que 120 Battements par minute et Faute d’Amour d’Andrey Zvyagintsev, sur la disparition d’un enfant dans la Russie d’aujourd’hui, figurent en tête chez les pronostiqueurs. L’Autrichien Michael Haneke est en lice avec Happy End pour une troisième Palme d’or, le cinéaste a été deux fois Palme d’or à Cannes, pour Le Ruban blanc et Amour. Un scénario peu probable puisque  son film a déçu la Croisette. Diane Kruger est la favorite pour le prix d’interprétation féminine pour sa prestation dans In The Fade de Fatih Akin. Joaquin Phoenix est favori pour le prix d’interprétation masculine, pour son rôle dans You Were Never Really Here de Lynne Ramsay. Les noms des lauréats seront dévoilés lors d'une cérémonie présentée par Monica Bellucci en direct du Palais des festivals. Suivez la montée des marches et cette cérémonie en direct comme à la maison avec « 20 Minutes »…

 

22h54: La 70e édition du Festival de Cannes, c'est fini ! Le live, aussi ! 

 

Merci à tous de l'avoir suivi.  Retrouvez d'ores et déjà l 'analyse du Palmarès qui n'a pas fait l'unanimité. Rendez-vous dans un an pour le 71e Festival de Cannes ! 

 

22h51 : La Palme d'or sera plus longue en salle ?

«On autorise que les enfants regardent Harry Potter qui fait 2h30», a-t-il ajouté. «Pour que le cinéma résiste à la concurrence, il faut s'autoriser à aborder des problèmes complexes», estime Ruben Östlund. Un pied de nez aux séries, présente au Festival de Cannes, avec David Lynch et Jane Campion ! 

 

22h45 : « Je ne veux partager ma palme avec personne »

«Je suis prêt à partager ma Palme avec Michael Haneke», a plaisanté le Suédois Ruben Östlund, Palme d’or avec The Square, avant d'ajouter : « Je ne veux partager ma palme avec personne »

22h35 : « Cannes est un endroit spécial », estime le Suédois Ruben Östlund, Palme d’or avec « The Square »

« On a beaucoup lutté pour faire ce film, c’était un moment magique. Cannes est un endroit spécial », a-t-il confié au sujet de son prix. « Quand on gagne la Palme d'or, cela permet d'attirer l'attention sur contenu du film, c'est ça qui compte », a-t-il précisé. 

22h24 : Robin Campillo, grand prix du jury et Palme du cœur

Le cinéaste français a reçu le grand prix du jury pour 120 battements par minute. Un film qui a bouleversé la Croisette et fait pleurer le président du jury Pedro Almodóvar.

« C’était impressionnant et je ne m’y attendais pas du tout. Je me suis senti seul sur scène sans mon équipe, on ne fait pas un film seul », confie le réalisateur.

« En se battant, ils ont sauvé des vies », a-t-il déclaré à propos des militants d’Act-up dont il retrace le parcours dans son film. « Je ne sais pas s’ils étaient des héros, mais ils avaient leur corps entièrement engagé dans la lutte. C’était mieux que des héros », a-t-il ajouté.

22h14 : Diane Kruger, prix d’interprétation féminine, fan de Fatih Akin​ depuis 25 ans

« J’ai quitté l’Allemagne il y a 25 ans et j’attendais ce rôle depuis longtemps, je n’ai pas d’agent en Allemagne », dit l’actrice. « Je suis heureuse de gagner ce prix avec mon premier film en Allemand et Fatih Akin dont les films ont marqué mon adolescence », explique-t-elle. « Je trouve incroyable qu’un homme ait réussi à écrire un rôle si fort pour une femme », se réjouit l’actrice.

«Il y aura un avant et un après ce film pour moi personnellement», explique-t-elle encore. 

Liloobol

22h09: La France n'est pas repartie bredouille

«Pas de français ? Serions nous si nuls ?», écrit Liloobol en commentaire. 

La France ne repart pas bredouille, Léonor Serraille  remporte la Caméra d'Or avec Jeune fille et 120 battements par minute du Français Robin Campillo a gagné le grand prix du jury ! 

22h00 : Andrey Zvyagintsev, prix du jury

La coproduction belge Loveless du Russe Andrey Zvyagintsev a remporté ce dimanche soir le Prix du Jury lors de la 70e édition du Festival. « Je n’ai encore réalisé », a confié le cinéaste russe. « Le simple fait d'avoir un film sélectionné, je ne parle même pas du prix, c'est un énorme tremplin, un saut en avant, une chance pour continuer», a-t-il poursuivi.

21h50 : Sandrine Kiberlain et Léonor Serraille, Caméra d’or

« Quand on voit un film qui fait l’évidence, d’autres films avaient marqué certains, on a vu le film le dernier jour, elle est venue mettre la zizanie dans tout ça, mais c'est un film qui fait l'évidence, c'est le coup de foudre qui l'a emporté », explique Sandrine Kiberlain, présidente du jury de la Caméra d'or. « Tout ce qu’on attendait est arrivé. »

«C'est beaucoup de joie. On ne s'y attendait pas», s'est réjouit la réalisatrice Léonor Serraille. 

21h38 : Yorgos Lanthimos, prix du scénario ex-aequo en conférence de presse

The Killing Of A Sacred Deer, film en anglais du Grec Yorgos Lanthimos (Lobster) avec Colin Farrell et Nicole Kidman a reçu le prix du scénrio ex-aequo avec Lynne Ramsay pour You Were Never Really Here. «On est tellement tendu quand on montre son film, et tout ce que j'entendais pendant la projection, c'était la toux des spectateurs»,  a lancé le cinéaste grec. 

21h35 : La Palme d’or et la mention spéciale du court-métrage en conférence de presse

Teppo Airaksinen (Katto), vainqueur de la mention spéciale, se dit « très honoré d’être ici ». Qiu Yang (Xiao Cheng Er Yue), Palme d’or du court-métrage, explique : « Nous ne pensions pas être sélectionnés et nous avons reçu un email nous informant de cela. C’était génial, on ne s’attendait à rien ! »

21h16 : Joaquin Phoenix et Lynne Ramsay en conférence de presse

«Je n'aurai jamais pu imaginer gagner un prix», confie Joaquin Phoenix, prix d'interprétation masculine. 

« Gagner le prix du scénario était cool. On va peut-être me payer pour écrire un scénario», a plaisanté Lynne Ramsay, prix du scénario.

 

21h09 : «The Square» a été écrit spécialement pour Cannes

>>Ruben Östlund a écrit «The Square» pour qu'il participe au Festival de Cannes

 

21h04 : La tenue d’Agnès Jaoui ne fait pas l’unanimité sur Twitter

L’actrice française a choisi une tenue avec des Dentelles Jean Bracq.

La tenue a été vivement débattue sur Twitter.

Qu'importe, la Française s'est fait un nouvel ami, Will Smith !

21h01 : Pedro Almodóvar défend « The Square »

« C’est un film que j’aimerai revoir, parce que c’est un film très riche, sur le politiquement correct, réalisé d’une main de maître », a expliqué le président du jury, qui avait personnellement été très touché par le film « 120 Battements par minute ».

>> A LIRE AUSSI : Un palmarès qui fait désordre

 

20h51 : Pedro Almodóvar a « adoré » « 120 Battements par minute »

« J’ai adoré ce film, je ne peux pas plus adorer ce film (…) Je ne suis qu’un 9e du Jury », déclare Pedro Almodóvar.

« Le film de Robin Campillo va sauver des vies », estime le cinéaste.

20h48 : La vanne, bien sentie, de Will Smith 

«Un ou plusieurs noirs ne feraient pas de mal non plus, mais on parlera de ça une autre fois », souligne l'acteur américain Will Smith. 

 

20h41 : Jessica Chastain, Maren Ade et Agnès Jaoui défendent le cinéma au féminin

« Ce sont des hommes qui dominent dans ce métier », rappelle Maren Ade, qui précise que Sofia Coppola est la première femme à recevoir le prix de la mise en scène à Cannes. ( En fait, une réalisatrice a déjà gagné ce prix en 1961, Ioulia Solntseva pour Povestj plamennykh let (Le dit des années de feu)) « On a besoin de plus de réalisatrices », lance Jessica Chastain. « Je devrais mettre une moustache à la montée des marches », ironise Agnès Jaoui.

 

20h39 : « Il n’y a pas eu de sang », assure Pedro Almodovar

« Il n’y a pas eu de sang, mais il y a eu une écoute respectueuse », rétorque Pedro Almodovar.

 

20h33 : La conférence de presse du jury commence et Will Smith chambre Pedro Almodovar

 

« Tout a été harmonieux et facile, il fallait juste sue Pedro Almodovar arrête ses blagues… Bien sur, c’est une plaisanterie », lance Will Smith.

 

 

20h30: Ce sourire de Ruben Östlund !

 

20h12 : « The Square », Palme d’or du 70e Festival de Cannes

Le Suédois Ruben Östlund vient récupérer son prix et organise un selfie géant avec le public. 

Un choix qui divise nos envoyés spéciaux à Cannes. 


 

20h10 : Juliette Binoche et Pedro Almodovar vont remettre la Palme d'or

«Le cinéma est lumière», lance Juliette Binoche et de prononcer le mot lumière dans toutes les langues. 

20h06 : Nicole Kidman, prix du 70e anniversaire

L’Australienne n’est pas là et c’est Will Smith qui monte sur scène pour récupérer son prix, l’occasion de faire une superbe imitation de Nicole Kidman… « Bonsoir, je t'aime », lance l'actrice à la fin d'un message vidéo enregistré. Et Will Smith refait le pitre en posant avec le prix de Nicole Kidman. 

 

20h02 : « 120 Battements par minute » gagne le Grand prix du jury

Pas de Palme d’or pour la France… mais la Palme du cœur. Reste en lice The Square pour la Palme d’or.

 

20h00 : Sofia Coppola remporte le prix de la mise en scène

La réalisatrice des Proies n'est pas présente et c'est Maren Ade qui lit un petit discours ou Sofia Coppola remercie papa et Jane Campion.

 

19h57 : Joaquin Phoenix a gagné aussi !

L’Américain figurait parmi les favoris pour son rôle dans You Were Never Really Here de la Britannique Lynne Ramsay (We Need To Talk About Kevin).

 

ac

19h51 : Victoire pour Diane Kruger !

L’actrice allemande remporte le prix d’interprétation pour son rôle dans In The Fade (Dans le noir) du Germano-Turc Fatih Akin. Ce premier film en allemand pour la coémdienne, est une histoire de vengeance dans la communauté turque d'Allemagne.

 

Elle a rendu un hommage émouvant à ceux qui sont touchés par des actes terroristes. 

 

19h47 : Le prix du jury est remis par Guillaume Gallienne et Maren Ade

 

L'acteur français est ravi d'être sur le même plateau que Pedro Almodovar... Un peu de lèche pour un petit rôle dans le prochain film du cinéaste espagnole, ça ne fait pas de mal ! 

Le prix du jury est attribué à Faute d'amour du Russe Andrey Zvyagintsev (Leviathan), drame racontant l'histoire d'un couple en instance de divorce. Le couple va devoir se réconcilier pour retrouver son fils, qui disparaît lors d'une de leur dispute.

 

19h44 : Deux lauréats pour le prix du scénario

«Une première surprise», annonce le président Almodovar.

 

19h39 : Benjamin Biolay chante encore…

Et dans la salle, les réalisateurs en compétition ont au moins « 120 Battements par minute »... Le chanteur avait déjà chanté lors de la cérémonie d'ouverture.

Le chanteur se fait aussi de nouveaux fans.

 

19h37 : Un petit montage des plus beaux moments du 70e Festival de Cannes

Juste pour faire monter la pression aux candidats à la Palme d'or dans la salle ! 

19:30 : Uma Thurman et Christian Mungiu sur scène pour les courts-métrages

La mention spéciale du jury à un film finlandais.

Et la Palme d'or du court-métrage est attribuée à un cinéaste chinois. 

 

19h25 : Sandrine Kiberlain remet la Caméra d'or

Ce prix récompense un premier film. Jeune Femme, film français réalisé par Léonor Séraille, est récompensé. Premières larmes sur la scène du Grand Théâtre Lumière à Cannes. 

 

19h20 : Monica Bellucci fait son entrée sur scène

La maîtresse de cérémonie a choisi une robe noire, comme à son habitude…

 

19h11 : Un seul film français sera récompensé

Le jury va rentrer dans la salle et la cérémonie va enfin commencer !

 

19h06 : Will Smith et Agnès Jaoui, les meilleurs amis

L’actrice et réalisatrice française et la star hollywoodienne semblent très bien s’entendre et rient ensemble aux éclats.

18h58 : Bruce Springsteen (presque) sur les marches

 

 

18h59 : Dernière montée des marches pour le jury

« C’était difficile parce que chacun a défendu sa position, mais c’était démocratique. C’était une journée difficile parce que tous les films étaient bons », a déclaré le président du jury, Pedro Almodovar.

«Spectaculaire», a commenté Will Smith. 

18h58: L'équipe de «The Square» est là aussi

 

18h52: L’équipe de « 120 Battements par minute » arrive !

120 battements par minute du Français Robin Campillo, sur la vie de l'association Act Up dans les années 1990, qui a considéré qu'il fallait faciliter l'accès aux médicaments et sensibiliser la société a l'épidémie de sida, avec Adèle Haenel (français), sera peut-être la prochaine Palme d'or !

 

18h46 : Joachin Phoenix arrive sur le tapis rouge

Il est le favori pour le prix d'interprétation pour son rôle dans You Were Never Really Here de la Britannique Lynne Ramsay (We Need To Talk About Kevin)

 

18h43: Florence Foresti, présidente ! 

 

18h35 : Diane Kruger « stressée » sur le tapis rouge

« Je suis un peu stressée. J’ai beaucoup d’émotion ce soir, et revenir, ce dimanche soir, c’est important pour moi. On ne fait pas des films pour les prix, mais ce film m’a coûté cher personnellement », a déclaré l’héroïne de Aus dem Nichts (In the Fade) de Fatih Akin (Allemagne-France)

 

18h33 : David Lynch sur le red carpet

Le réalisateur a présenté hors compétition à Cannes les deux premiers épisodes de la saison 3 de Twin Peaks.

 

18h30 : Yorgos Lanthimos « ravi d’être sur le tapis rouge »

Le réalisateur grec de Mise à mort du cerf sacré a pris quelques « jours de vacances » et « attend de voir ce qui va se passer ». Il sera probablement au palmarès.

Le Russe Andrey Zvyagintsev (Faute d'amour) dit la même chose.

 

18h27 : Sandrine Kiberlain, Elodie Bouchez et Adrien Brody ont monté les marches

«Je suis contente, il fait beau, c'est la fête», a déclaré Sabine Azéma en bas des marches. 

 

18h20: Diane Kruger et Joaquin Phoenix vont monter les marches

Le Festival de Cannes a publié  la liste des célébrités qui fouleront le tapis rouge ce dimanche.  La présence de Diane Kruger (In the Fade) et Joaquin Phoenix (You were never really there) donne du poids quant aux pronostics sur leur présence au palmarès pour les prix d'interprétation. 

 

18h17 : Le cinéaste Costa-Gavras en bas des marches

« Un festival énergique et très émouvant. C'était une sorte de réunion de famille », a-t-il résumé cette 70e édition du Festival de Cannes. 

 

18h09 : Les premiers invités s'installent au Grand Théâtre Lumière

Le comédien Jean-Paul Belmondo est en train de monter les marches.

17h09: «120 Battements par Minute» du Français Robin Campillo a déjà reçu trois récompenses

En attendant les résultats de la compétition officielle, les sélections parallèles ont dévoilé leur palmarès.

Prix Un Certain Regard : Un homme intègre du réalisateur Iranien Mohammad Rasoulof

Grand prix de la Semaine de la Critique : Makala du réalisateur Français Emmanuel Gras 

lPrix Fipresci de la presse internationale du meilleur film en sélection officielle : 120 battements par minute du Français Robin Campillo

Quinzaine des réalisateurs : Un beau soleil intérieur de la Française Clarie Denis et L'Amant du jour du Français Philippe Garrel, récompensés par le prix SACD ex-aequo.

L'OEil d'or du meilleur documentaire : Visages, Villages d'Agnès Varda et de JR.

Prix François Chalais : 120 battements par minute du Français Robin Campillo, à l'unanimité.
Queer palm 120 battements par minute du Français Robin Campillo
Cannes soundtrack Good Time des frères Safdie

>> A lire aussi : >> Les premières récompenses attribuées à Cannes

 

 

 

16h55: Découvrez les favoris

Voici les pronostics de nos envoyés spéciaux à Cannes :

>> Les favoris pour la palme d'or et les prix d'interprétation

 

16h49: Les dix-neuf longs-métrages en compétition

- 120 battements par minute (BPM, Beats Per Minute) de Robin Campillo (France)

- Aus dem Nichts (In the Fade) de Fatih Akin (Allemagne-France)

- Faute d’amour (Nelyubov/Loveless)­ d’Andrei Zviaguintsev (Russie-France)

- Good Time de Benny et Josh Safdie (Etats-Unis)

- Happy End de Michael Haneke (France-Autriche-Allemagne)

- L’Amant double de François Ozon (France)

- La Lune de Jupiter (Jupiter’s Moon) de Kornel ­Mundruczo (Hongrie)

- Le Jour d’après (Geu-Hu/The Day After),de Hong Sang-soo (Corée du Sud)

- Le Redoutable de Michel ­Hazanavicius (France)

- Les Proies (The Beguiled) de Sofia Coppola (Etats-Unis)

- Mise à mort du cerf sacré (The Killing of a Sacred Deer) de Yorgos Lanthimos (Royaume-Uni-Etats-Unis-Irlande)

- Okja de Bong Joon-ho ­(Corée du Sud-Etats-Unis)

- Rodin de Jacques Doillon (France-Belgique)

- The Meyerowitz Stories (New and Selected) de Noah Baumbach (Etats-Unis)

- The Square de Ruben Östlund (Suède-Allemagne-France-Danemark)

- Une femme douce (Krotkaya/A Gentle Creature) de Sergei Loznitsa (Russie-France)

- Vers la lumière (Hikari/Radiance) de Naomi Kawase (Japon-France)

- Wonderstruck de Todd Haynes (Etats-Unis)

- You Were Never Really Here de Lynne Ramsay (Etats-Unis-France)

16h17 : Le jury est en train de délibérer

Le jury du 70e Festival de Cannes délibère actuellement dans une villa dans les hauteurs de Cannes, dans le plus grand secret et à l’abri du tumulte et des rumeurs de la Croisette. Ce jury, présidé par Pedro Almodovar, et composé des acteurs Jessica Chastain, Fan Bingbing, Will Smith et Agnès Jaoui, des cinéastes Maren Ade, Park Chan-wook et Paolo Sorrentino, et du compositeur Gabriel Yared, doit s’accorder sur sept prix à bulletins secrets, à la majorité absolue pour les deux premiers tours, puis relative ensuite : Palme d’or, le Grand prix, prix du jury, prix d’interprétation masculine et féminine, prix de la mise en scène et prix du scénario. Sont également remises, en début de soirée, la Palme d’or du court-métrage et la Caméra d’or qui récompense un premier film, toutes sections confondues. Le jury peut décider à titre exceptionnel de remettre un prix spécial.