Les réalisateurs de «Zombillénium» rêvent de faire doubler leur vampire par Robert Pattinson

ANIMATION Ce conte animé joyeusement macabre, qui sortira en octobre, offrirait un rôle de buveur de sang hilarant à l'acteur...

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié

— 

Zombillénium d'Arthur de Pins et Alexis Ducord
Zombillénium d'Arthur de Pins et Alexis Ducord — Gébeka Films

L’an dernier, le festival de Cannes a lancé la carrière de Ma vie de Courgette de Claude Barras. 2017 sera-t-elle l’annéeZombillénium ? Les réalisateurs Arthur de Pins et Alexis Ducord l’espèrent. « Le festival est un tremplin incroyable pour un film d’animation et nous sommes impatients de le montrer d’autant plus que nous le verrons, nous-même pour la première fois complètement terminé sur grand écran », explique Ducord à 20 Minutes.

C’est devant un public d’enfants cannois que le duo va pouvoir tester l’histoire d’un papa négligent devenu zombie après un accident qui se retrouve engagé dans un parc d’attractions tenu par des monstres. Les trois premiers albums de la bande dessinée sont déjà un carton aux éditions Dupuis. « Le cinéma est venu tout naturellement, insiste Arthur de Pins, son créateur. J’ai toujours imaginé mes personnages s’animer. »

Les deux hommes sont au milieu d’une sympathique effervescence tandis que des zombies se font maquiller près d’eux pour la projection. « Nous tendrons l’oreille aux moindres réactions et sommes donc à la fois excités et nerveux de lâcher nos créatures sur la Croisette avant de les faire découvrir au festival d’Annecy », admet Ducord. Il arbore un magnifique (faux) tatouage « The Working Dead » en hommage aux personnages du film !

Les zombies se préparent pour la projection de Zombillénium.

A post shared by @caroklouk on

A Cannes, les deux complices nourrissent un rêve secret : croiser Robert Pattinson et lui demander de doubler en anglais un héros vampire, parodiant joyeusement Twilight. « Nous ne savons pas s’il a le sens de l’humour assez développé pour s’auto-parodier, ni s’il demanderait beaucoup d’argent, mais il serait idéal pour le rôle », insiste Arthur de Pins. Il ne leur reste plus qu’à croiser la star de Good Time des frères Safdie (en compétition) pour lui poser la question.