Le Festival de Cannes bon pied, bon œil: Je me lève avec la lumière pour fêter un anniversaire

Septième jour Les films de Cannes, on peut les attendre avec impatience ou avec l’assurance d’être déçu. Et si ça dépendait tout simplement de quel pied on s’est levé ?

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié
— 
Vers la lumière de Naomi Kawase
Vers la lumière de Naomi Kawase — Haut et court

Ce mardi 23 mai, je me lève du pied droit. J’entends le coq chanter (oui, il y en a au Festival de Cannes).

Je serai ravie de profiter du lever de soleil avant d’aller au ciné. D’autant plus que Naomi Kawase sera de retour sur la Croisette avec Vers la lumière, une histoire d’amour entre une audio descriptrice de films et un photographe qui perd la vue. Et ce sera beau à pleurer.


Imaginez une série télé sur un écran géant, que du bonheur ! Jane Campion, lauréate de la Palme d’or pour La leçon de piano, viendra montrer l’intégrale de la deuxième saison de sa série Top of the Lake avec Elisabeth Moss. Le suspense sera haletant.


Et le soir, ce sera la fête avec une grande soirée de gala pour célébrer la 70e édition du festival. Quelle impatience de découvrir quelles seront les stars et les lauréats de la Palme d’or accueillis par la maîtresse de cérémonie Isabelle Huppert.

Ce mardi 23 mai, je lève du pied gauche. Fichu coq ! On n’a pas idée de faire un potin pareil si tôt le matin.

Je lui lancerai une chaussure puis perdrai un temps fou à la chercher. Encore Naomi Kawase ! Elle est là tous les ans ou presque. Faire tomber en amour un futur aveugle et une femme qui travaille pour les malvoyants, le nouveau film de la réalisatrice de Still the water ne sera pas plus festif que les précédents.

Après les films Netflix, la série Arte : encore et toujours de la télévision. Mais qu’est-ce qui a pris à Jane Campion de se lancer dans une série TV ? Avec sa fille, Alice Englert, odieu népotisme, et Nicole Kidman qu’on a déjà assez vue cette année.


Plus tard, stars et grands réalisateurs se retrouveront pour les 70 ans du Festival. Ils feraient mieux de faire des films plutôt que de se congratuler. Isabelle Huppert apparaîtra sûrement parée des belles plumes du coq qui chantera moins mercredi matin.