VIDEO. L'actrice Robin Wright n’a pas toujours eu un physique parfait

CASTING La comédienne a raconté être passée à côté d’un rôle parce que ses seins n’étaient pas à la hauteur…

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice et réalisatrice Robin Wright au Festival de Cannes
L'actrice et réalisatrice Robin Wright au Festival de Cannes — WENN

Robin Wright conserve une certaine rancœur vis-à-vis des cinéastes français. De passage à Cannes, où elle a présenté son premier court-métrage en tant que réalisatrice, Dark of the Night, la comédienne s’est rappelée un mauvais souvenir de casting qui l’a laissée sur le carreau. C’était à Paris et elle était tout juste âgée de 17 ans.

Robin Wright s’est souvenu d’une expérience particulièrement déplaisante. « Je crois que j’avais 17 ans, j’étais à Paris, et je me suis pointée à une audition en pensant qu’ils cherchaient un visage, a-t-elle raconté à l’occasion du colloque Kering’s Women in Motion qui se déroulait à Cannes. Ils m’ont dit, "Soulève ton haut. Non, je préfère les nichons de l’autre". On ne pouvait pas faire pire. C’était en pleine audition. Je n’ai pas eu le rôle. »

Un engagement de tous les instants

De l’avis général, Robin Wright demeure aujourd’hui l’une des meilleures comédiennes actuelles, mais aussi l’une des plus belles. Cette malheureuse expérience a permis à celle que l’on retrouvera bientôt dans la nouvelle saison de House of Cards, de se forger une conscience féministe. Aujourd’hui, elle se bat pour l’égalité des salaires dans une industrie encore bien trop injuste à ce niveau. « Le problème avec le féminisme aujourd’hui, c’est que le terme même semble prétentieux. Mais le féminisme est synonyme d’égalité, point. Né pareil, payé pareil », a expliqué celle qui reconnaissait récemment être moins payée que Kevin Spacey, avec qui elle joue dans la série politique diffusée par Netflix.

Season IV

A post shared by Robin Wright (@robingwright) on

De fait, jeudi, elle présentait fièrement son court-métrage sur la Croisette. Projeté dans le cadre de la sélection Cannes Classics, Robin Wright n’a pas hésité à décrire son film comme un « film de justicières ». A bon entendeur !

>> A lire aussi : Séries Mania: Votez pour votre président de série préféré !