Pedro Almodóvar: «Le film qui décrochera la Palme d'or devra sortir en salles»

JURY Les membres du jury se sont exprimés et déjà, Pedro Almodóvar et Will Smith se sont opposés sur la question des films estampillés Netflix...

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié

— 

Pedro Almodóvar, président du jury
Pedro Almodóvar, président du jury — El Deséo/Nicolas Bustos

C’est une belle brochette de stars qui s’est présentée à la presse lors de la traditionnelle conférence de presse du jury du Festival de Cannes. Tout le monde était souriant et bien habillé sous le soleil jusqu’à ce que la polémique Netflix s’invite dans les débats

Et le président Pedro Almodóvar, impérial, a été très clair sur ce sujet : « Le film qui aura la Palme d’or doit sortir en salles ». Pas question de récompenser une œuvre produite pour être uniquement diffusée à la télévision. Les films en compétition, achetés par Netflix qui refuse de les sortir en salles comme The Meyerhowitz stories de Noah Baumbach ou Okja de Bong Joon-ho n’ont aucune chance d’atteindre la plus haute marche du podium.

Will Smith, fan de Netflix

Will Smith, qui a prévenu qu’il n’avait « plus jamais regardé trois films par jour [comme on le fait à Cannes] depuis ses 14 ans » et qui a assuré vouloir considérer tous les films qu’il verrait du « point de vue d’un Afro-Américain » s’est montré, vis-à-vis de Netflix, nettement plus nuancé. Pour l’acteurs, « leurs productions ne changent rien la fréquentation en salles », la chaîne ayant même permis « à sa famille de voir des films auxquels elle n’aurait pas eu accès autrement. » Pas sûr que la cinéphilie de Will Smith et celle Pedro Almodóvar s’accordent facilement, mais espérons que ces deux messieurs, qui ont l'air tout gentils, tout polis, ne soient pas tentés, pendant leurs délibérations, d’enrichir leur vocabulaire respectif de jolis noms d’oiseaux en espagnol ou en anglais.