VIDEO. «20 Minutes» a testé les cascades de «Fast & Furious 8» sur un circuit

CASCADES Anneau de vitesse, slalom et drift : « 20 Minutes » a testé des belles voitures pour tenter de concurrencer les acteurs de « Fast & Furious »…

Claire Barrois

— 

La Maserati conduite par «20 Minutes» sur l'anneau de vitesse.
La Maserati conduite par «20 Minutes» sur l'anneau de vitesse. — Tom KRAVITZ

La bande-annonce est impressionnante, mais à quel point les cascades de Fast & Furious 8 sont-elles hors de notre portée ? C’est ce que 20 Minutes a tenté de savoir en se rendant sur un circuit, sur l'invitation de 13e rue, pour tester différentes figures sur trois voitures différentes : une Ferrari 458, une Ford Mustang et une Maserati Grancabrio S. Accrochez vos ceintures !

L’arrivée sur le circuit de Mortefontaine n’est pas très rassurante : on passe par l’anneau de vitesse, dont la piste pour les voitures les plus rapides est à 45°. Après un rapide petit déjeuner, on attaque les choses sérieuses. Pour commencer, le slalom en Ferrari. Au bruit que fait le moteur quand on effleure l’accélérateur, on se demande si on peut vraiment y aller.

Après plusieurs essais, on se détend et on prend conscience de l’adhérence incroyable de la voiture au bitume. Quelques tours plus tard, on se croit propriétaire de l’engin. Adieu la Clio, bonjour la 458 ! Mais hélas, les candidats à sa conduite sont nombreux et après quelques minutes il faut laisser le véhicule entre d’autres mains.

Le drift et l’anneau de vitesse, ou comment on devient un pilote

Deuxième atelier : le drift. Sur le goudron humide, on doit, en gros, faire de l’aquaplanning pour faire faire un demi-tour à la voiture. Aquaplanning, dérapage sur le verglas, on avait déjà vécu ça quelques fois avec la fameuse Clio, mais jamais volontairement. Finalement, c’est flippant au début, mais assez grisant. Il suffit d’accélérer un gros coup et de relâcher un peu, et c’est parti pour un 360° easy.

La Ford Mustang en plein drift.
La Ford Mustang en plein drift. - Tom Kravitz

Vient ensuite le tour de l’anneau de vitesse. On se met en route sur le circuit. Pas le droit de rouler à plus de 160 km/h pour les petits nouveaux. Presque la même vitesse que sur l’autoroute, le bruit du moteur en plus. Et comme la piste est faite pour aller vite, on fait même le test de fermer les yeux et lâcher les mains : avec la force centrifuge, à vitesse constante, pas besoin de tourner le volant pour suivre les courbes du circuit. Sympa, mais on en veut encore plus.

On est enfin prêt pour le test ultime : le baptême à 250 km/h. Rien à dire, quand on ne conduit pas, la vitesse est grisante. Pour tester la pression induite par la vitesse, on doit tendre nos bras vers l’avant avec la sensation de porter notre poids dessus. En revanche, il nous semble qu’il est un peu tôt pour prendre le volant à cette vitesse. Il va falloir attendre encore un peu pour faire une apparition dans Fast & Furious 9.